L’Avent approche

C'est un temps d'attente, certes, mais aussi un temps de rencontres étonnantes, pensons à celles de Marie et Elisabeth.

Marie se laisse bousculer par la rencontre avec l’ange.
Dans leur rencontre, Marie et Elisabeth reçoivent l’une de l’autre :  Elisabeth s’étonne, interroge, révèle  – aux mots d’Elisabeth, Marie exulte, reconnait et proclame avec force les actions de Dieu.

L’année 2018-2019 a été placée dans notre communauté sous le signe de la fraternité. Celle-ci est impossible sans rencontres concrètes.
Et si durant ce temps de l’Avent nous prolongions cette recherche de fraternité en prenant conscience de toutes les rencontres significatives qui nous appellent, qui nous construisent, qui nous invitent à être mutuellement «hospitaliers » ?

A la question « qu’est-ce qui doit caractériser la rencontre ? », Christoph Théobald, dans la revue Etudes d’octobre 2019 répond : « Procéder d’un avis favorable par rapport à celui que je rencontre et par rapport à la société (…). Une véritable rencontre suppose au point de départ la confiance (…), savoir être en situation de demander l’hospitalité ». Et encore : « Se rendre présent auprès d’autrui, c’est savoir quémander son hospitalité ; c’est la condition de pouvoir la lui offrir un jour et d’oeuvrer donc à la longue pour une Eglise hospitalière ».

Et pour nous à Saint-Merry ? A suivre …

 Myriam,
pour l’EP

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.