By Milada Vigerova (Unsplash)

Le care : une nouvelle approche de la sollicitude ?

Parfois caricaturé, souvent mal connu, le « care » étudie à nouveaux frais la vulnérabilité et la dépendance au cœur du lien social. Un colloque à Paris, le 5 juin, permettra de faire le point sur cette notion

1logo-Confrontations

Le care : une nouvelle approche de la sollicitude ?
Colloque vendredi 5 juin 2015 de 9H à 18H
Maison des Evêques de France
58, Avenue de Breteuil 75007 Paris
Métro : St-François Xavier – Sèvres Lecourbe – Duroc ou Ségur
Bus 28 et 87 Station Breteuil

Le care a fait son entrée en France sur les scènes de la réflexion philosophique et du débat politique.
Parfois caricaturé, souvent mal connu, le care, entre théorie et pratique, morale et politique, étudie à
nouveaux frais la vulnérabilité et la dépendance au cœur du lien social. Si le terme n’est pas toujours
traduit, c’est que sa richesse sémantique ne s’épuise pas dans un unique équivalent français :
prendre soin, donner de l’attention, manifester de la sollicitude… Entre soin et sollicitude, la notion
de care invite à une réflexion approfondie. D’où nous vient de prendre soin ? D’où nous vient la
capacité à nous soucier d’autrui ? D’où surgissent les conduites, individuelles et collectives,
consistant à agir pour répondre aux attentes de l’autre ? En quoi un regard historique peut-il nous
aider à mieux comprendre cette notion ?
En quoi cette philosophie qui nous vient d’ailleurs, est-elle si différente des notions de solidarité, de
fraternité, de justice sociale ? En tant que chrétiens, en quoi interroge-t-elle notre foi et notre
responsabilité ?
Après un éclairage introductif sur sa définition et son origine, plusieurs tables rondes
pluridisciplinaires, s’appuyant sur des exemples précis, en discerneront les dimensions,
philosophique, historique, sociale, politique, et éthique. En conclusion, nous verrons, en tant que
chrétiens et citoyens, comment notre foi et notre responsabilité y sont convoquées.

AdamHandsConfrontations_1

8H30 : Accueil des participants
9H Introduction : Françoise Parmentier présidente de Confrontations
9H10 Conférence inaugurale
– Qu’est-ce que le care ? Sa définition – Son origine – Sa réception en France par Nathalie
Sarthou-Lajus, philosophe, rédactrice adjointe de la revue Etudes
9H30 Table ronde 1 – Les dimensions sociales et politiques – présidence Marc de Montalembert,
Justice et Paix
– En quoi le care constitue-t-il un projet pour aujourd’hui par Etienne Pinte, ancien député
maire de Versailles et président du Conseil national des politiques de lutte contre la pauvreté et
l’exclusion sociale.
– Comment et en quoi le souci de l’individu, en particulier vulnérable, peut-il devenir un objet
politique ? Par Serge Guérin, sociologue, spécialiste des questions liées au vieillissement et à la
« seniorisation » de la société, des enjeux de l’inter-génération et des théories du care.
– Du care à la société d’accompagnement : une écologie politique du concret par Gilles
Séraphin, sociologue, directeur de l’Observatoire National de l’Enfance en Danger.

2

10H30 : Echange avec les participants
11 H : pause
11H15 Table ronde 2 – Les pratiques mises en œuvre – présidence Etienne Hervieux, Petits Frères
des Pauvres
– L’action d’ATD Quart-Monde et sa dimension politique, par Marie-Aleth Grard,
Déléguée nationale d’ATD Quart-Monde
– L’intuition de la communauté de l’Arche et sa dimension éthique, par Mathieu Jacquemet,
Marie-Odile Chauveau, responsables de la communauté d’Aigrefoin, et Marinne Wiscart, personne
accueillie
– L’origine et la pratique des Vincentiens par Bertrand Ousset, président de la Société saint
Vincent de Paul
12H15 Echange avec les participants
12H45/13H déjeuner

14H30 Table ronde 3 – Le care sans le dire – Hier et aujourd’hui – présidence François Ernenwein,
rédacteur en chef de La Croix
– Le rôle des « petits gestes» dans l’entraide et la protection des juifs persécutés en
France (1940-1944) par Jacques Sémelin, historien, politologue, Sciences-po – CNRS
– Personnes âgées et migrants : le triangle du care dans l’Europe du Sud par Maurizio
Ambrosini, professeur de sociologie des migrations à l’université de Milan
– Du care au droit au travers des expériences des ACAT en Afrique par Sylvie Bukhari – de
Pontual, professeur à la Faculté de Sciences Sociales et Économiques (FASSE) de l’Institut Catholique
de Paris (ICP) et présidente de la Fédération Internationale de l’Action des Chrétiens pour l’Abolition
de la Torture (FIACAT)
15H30 Echange avec les participants

16H Table ronde 4 – Les chrétiens face au care – présidence Nathalie Leenhardt, rédactrice en
chef de Réforme
– Que nous en dit l’Evangile aujourd’hui ? Par Nathalie Chaumet, théologienne et pasteure de
l’Eglise protestante unie de France et Jean-Guilhem Xerri, président d’honneur de « Aux captifs la
libération », essayiste, biologiste médical des hôpitaux.
16H40 Echange avec les participants

17H10 Conclusion : Une éthique renouvelée de la responsabilité
– Nathalie Sarthou-Lajus, philosophe, rédactrice adjointe de la revue Etudes
17H30 Clôture : Confrontations Francoise Parmentier, présidente
17H45 : Fin de colloque
Coût du colloque : 25 euros, déjeuner sur place compris.
Inscription obligatoire ci-jointe.
Nos partenaires :

Confrontations
Association d’Intellectuels Chrétiens
11, Rue de la Chaise 75007 Paris
contact@confrontations.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.