Le madrigal pour tous

Dans le cadre de sa résidence à Saint Merry, Léopold Laforge présente l'« Ensemble La Favola »  dans son programme « Le Madrigal pour Tous » composé de madrigaux de la Renaissance de compositeurs européens. Samedi 20 octobre 2018 à 16h à l'église Saint Merry.

Le madrigal, on connait, mais alors pourquoi le madrigal pour tous ?

Imaginé par Jefferey Thompson, ce programme réunit quatre chanteurs aux profils variés mais non dénués de similitude : ils ont tous les quatre l’amour de l’ensemble vocal chambriste, particulièrement pertinent pour interpréter la musique de la Renaissance, et sont tous les quatre habitués à défendre la musique de cette époque dans le cadre d’un culte liturgique. De fait, leur parcours les a amenés à fréquemment assister les assemblées dans leur prière par leurs chants, et il est aujourd’hui encore très rare de ne pas entendre de la musique de cette période au cours d’un office, que ce soit une messe entière écrite au XVIème siècle pour l’ordinaire ou un motet spécifiquement utilisé pour le propre de la semaine.

Mais la musique de la Renaissance est-elle, de l’instant où elle a été composée jusqu’à aujourd’hui, l’apanage exclusivement des nefs sombres et de l’austérité des chapelles embrumées par l’encens ?

Evidemment non ! Le madrigal a de fait essentiellement vocation à être profane, mettant en musique des textes bien plus souvent issus de l’imagination d’un poète contemporain que des lignes tracées par un copiste dans un psautier abîmé par le temps.

Les œuvres de ce programme prennent donc un total contrepied par rapport à la solennité d’une messe des morts ou à la splendeur mystique d’un motet dont la composition appelle à l’illumination, ayant été choisies justement pour leur légèreté, décrivant des scènes triviales au plus proche du peuple : histoires d’amour éternelles ou éphémères, invitations aux plaisirs champêtres en bonne compagnie, exhortation à lever le coude dans une taverne où l’odeur de la fête a pris le pas sur celle du cierge Pascal incandescent…

Et qui ne serait pas attiré par ces scènes de genre aux charmes intemporels, estampes toujours autant représentatives des préoccupations du quotidien du commun des mortels tout au long des époques ? Les interprètes de ce programme tendent donc par l’intermédiaire de ce répertoire à faire entendre ces madrigaux de la Renaissance à un public varié, chacun pouvant se reconnaître dans les situations brillamment mises en musiques par tous ces compositeurs européens d’un autre temps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *