Le monde à l’envers

Avez-vous remarqué que l’espace « Laudato si », tout autour de la descente à la crypte, a disparu ?

Mais peut-être n’aviez-vous pas vu qu’il existait ! Et pourtant…, comme le rappelle François : notre monde est malade. L’exploitation de notre terre et de son atmosphère est inquiétante. Le message est plus que jamais d’actualité.

L’exposition qui tentait de nous alerter a été démontée. Toutefois, nous avons déplacé la carte inversée du monde devant laquelle presque tous les visiteurs se sont arrêtés.  Nous l’avons accrochée devant les échafaudages du chœur, accompagné du bandeau rappelant l’urgence de prendre soin de la planète.

Cela nous a semblé important comme témoignage de la communauté ouverte sur le monde d’aujourd’hui. Un échafaudage, quelle image, une parabole !

La biodiversité fond, un été court sur la moitié de l’automne tandis que l’hiver grignote l’autre moitié, les inondations succèdent aux canicules, les déforestations, les perturbateurs endocriniens envahissent les infos…

Impossible de ne pas vouloir prendre notre part, mais comment ? Ensemble nous pourrions chercher de quelle façon la communauté pourrait concrétiser sa préoccupation par un signe, une action… Un dimanche prochain, serait-il possible de proposer un partage de nos idées ? Oui, c’est un chantier auquel il est urgent d’œuvrer.

Le petit groupe « Laudato si »

Tags from the story

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.