Mosquée de Massy et Saint Merry vu depuis le bassin

Le Réseau Solidarités-Fraternité : des projets

Le Réseau Spiritualités-Fraternité/RSF est né à Saint-Merry en 2017 de la conviction que les spiritualités participent à la paix et la fraternité, lesquelles sont une condition nécessaire pour que les hommes vivent en bonne entente les uns avec les autres. Son objectif est de participer au dialogue entre les grandes traditions religieuses et les spiritualités en privilégiant la rencontre.

L’intention est de nous informer mutuellement, de nous connaître pour agir ensemble à travers ce qui nous rapproche, de nous comprendre aussi bien pour apprécier les qualités de l’autre que pour éviter les malentendus, afin de déconstruire les préjugés et ainsi mieux appréhender, pour mieux les prévenir, les racines des fondamentalismes chrétiens, juifs ou musulmans.

Activités du Réseau Solidarités-Fraternité (RSF)

Les grandes traditions religieuses et les autres spiritualités ont en commun de porter un message d’amour, de justice, de paix et de non violence. Nous voulons bâtir sur ces valeurs pour promouvoir, au niveau sociétal, la justice et la paix, et contribuer, sur le plan individuel, à développer des liens respectueux de l’autre, des remparts contre le refus de l’autre, fondateurs de la fraternité.

Dans cette perspective, les activités de RSF visent non pas à comprendre les autres spiritualités à travers le filtre de la foi – pour éviter tout risque de syncrétisme – mais à les accepter pour pouvoir se rencontrer, apprendre à s’écouter et à se parler, envisager ensemble des façons de promouvoir la fraternité, en partant de nos traditions respectives et de nos valeurs communes.
Pour cette fin d’année 2018, nous vous proposons de participer à plusieurs types d’actions avec nos partenaires juifs et musulmans

La fraternité par la rencontre :

  • Semaine européenne de rencontres islamo-chrétiennes (SERIC) :

Dimanche 18 novembre  de 17 à 20 h à la mosquée de Massy, table ronde sur Jérusalem.

Samedi 8 décembre, concert pour Gaza à Saint-Merry de 14h à 16h , puis hommage islamo-chrétien au Forum 104 de 17h à 19h
Voir info détaillée sur ces deux rendez-vous 

  • Colloque « Israël dans la Bible et l’Etat d’Israël aujourd’hui – Des chrétiennes et des chrétiens d’ici et de là-bas s’interrogent ».
    Samedi 24 novembre de 9h à 18h à la Faculté protestante de théologie
    83 bd Arago 75014 Paris – M° Denfert-Rochereau ou St-Jacques
    Entrée 20 euros
    S’inscrire auprès de Martine Millet : milletmartine78@gmail.com ou tél. : 06 80 65 06 86

La fraternité par la communication : Festival des solidarités (Festisol)

La fraternité par la culture : une publication récente d’un membre de RSF que nous vous invitons à lire, A l’Est d’Eros.
En 2017, Laurent Baudoin a publié le résultat d’un travail mené à l’EHESS sur les rapports entre l’Orient et l’Occident dans le champ de la sexualité, lequel, en déconstruisant certains préjugés, vise à combattre autant l’homophobie que l’islamophobie.
A l’Est d’Eros. L’Homoérotisme arabo-musulman à travers les récits de voyage occidentaux (XVIe-XIXesiècle)
Préface de Jack Lang
Pour en savoir plus

La fraternité par le militantisme : lettre ouverte de Ziad Medoukh au président Macron : « Le temps n’est-il pas venu pour la France de reconnaître l’Etat de Palestine ? »

Ziad Medoukh à Paris

Ziad Medoukh, directeur du département de français et du Centre de la paix de l’université al-Aqsa à Gaza – et notre partenaire dans les échanges par Skype avec les étudiants –, a écrit au président de la République française pour lui demander de reconnaître l’Etat de Palestine, au nom de la population palestinienne meurtrie et désespérée, et notamment de sa jeunesse qui croit encore dans la France de la liberté, de la justice et des droits de l’homme et « dont la voix singulière doit s’exprimer ». Lire la lettre

Contact : Laurent BAUDOIN : baudoin-laurent@wanadoo.fr

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.