©fc

Lendemains de scrutin

Une élection très particulière aux péripéties imprévisibles s’achève : elle nous a mis dans l’obligation de prendre position. Car nous nous sommes trouvés au-delà du champ politique habituel, dans une remise en cause des options fondamentales de notre société, une situation exceptionnelle de recomposition représentant un risque considérable pour la France, mais aussi pour l’Europe, et même sur le plan international, comme les inquiétudes venues de l’étranger nous l’ont révélé.

Et maintenant ? Je retiens deux grandes orientations inspirées des débats, ateliers, rencontres de Carême, textes des évêques que nous avons partagés…

Faire de la politique autrement
Avec quelques mots clés : bienveillance, respect, éthique du débat, recherche du bien commun et culture du compromis – et des attitudes : s’appuyer sur des faits, ne pas déformer le point de vue de l’autre, ne pas désigner de boucs émissaires, rentrer en relation avec l’autre…

Et pour les catholiques, se rencontrer dans la diversité.
Après de telles oppositions, comment le « vivre ensemble » pourra-t-il naître chez les catholiques ? Qui construira des lieux de dialogue et de partage entre catholiques ? Où trouver les hommes et les femmes de bonne volonté prêts à reprendre avec humilité ces repères du politique, « sans raideur ni blocage » ?

Anne René-Bazin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *