©fc

Les anges chômeurs

C’était un homme simple qui était persuadé que chacun a, dans le ciel, un ange qui s’occupe spécialement de lui. Allons donc ! Qui croit encore aux anges gardiens ? L’homme songeait tristement aux êtres célestes en mal de mission. Il pensait : « Quel dommage ! Pauvres anges réduits à se tourner les pouces ! »

Un jour, il lui vint un projet étrange, un peu fou, très fou même. Il décida de monter au paradis pour secouer les puces aux anges inemployés.

les angesL’homme mit une échelle sur son dos et partit vers une montagne qu’il voyait depuis sa maison, très haute et immensément pelée.

Il gravit la montagne et arriva au sommet. C’était plat et venteux comme un soir d’hiver. Là, tout près du ciel qu’il voyait au dessus de sa tête, il se mit à réfléchir au moyen de monter au paradis. Sur quoi dresser l’échelle ? Tout était plat !

Trois jours durant, il demeura assis près de l’échelle posée par terre.

Puis, pris d’une subite inspiration, il se leva et se pencha légèrement. Il posa l’échelle contre son dos courbé et cala ses poignets sur le haut des genoux pour que son corps soit stable.

Et l’on vit alors une troupe d’anges qui accouraient du ciel et descendaient l’échelle un à un. Dès qu’ils posaient le pied par terre, ils se frottaient les mains de plaisir ! Ah ! Pouvoir enfin se rendre utile à qui le demanderait ! Pouvoir enfin aider les humains qui croiraient en eux et s’écrieraient : « A moi les anges chômeurs ! »

François Delivré

Billet du dimanche 4 janvier 2015

Tags from the story
,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.