Les changements climatiques attisent la faim !

Un paradoxe, une injustice fondamentale. Les continents qui ont le moins de responsabilité dans le dérèglement climatique, sont ceux qui en souffrent le plus ! Dans les dix pays les plus concernés par les changements climatiques, on retrouve les plus pauvres de la planète : République Démocratique du Congo, Soudan, Bangladesh, Haïti. Une intervention de Jean Vettraino

31 Mai 2015: "Urgence Climat". 6 mois avant la COP 21, des chrétiens "se mettent en route pour plus de justice climatique", un projet lancé par Pax Christi France, CCFD Terre Solidaire, Chrétiens Unis pour la Terre, des paroisses parisiennes,... Egl. saint-Merri. Paris (75) France. May 31th, 2015: "Climate Emergency". Christians walk in Paris 6 months before the United Nations climate change conference (COP 21). Paris (75) France.

UN PARADOXE, UNE INJUSTICE FONDAMENTALE

Les continents qui ont le moins de responsabilité dans le dérèglement climatique, sont ceux qui en souffrent le plus !
Dans les 10 pays les plus impactés par les changements climatiques, on retrouve les plus pauvres de la planète : République Démocratique du Congo, Soudan, Bangladesh, Haïti.

On peut distinguer, en matière d’impacts des changements climatiques sur la sécurité alimentaire :
1)les évolutions tendancielles (augmentation des températures et de la variabilité de la pluviométrie; hausse du niveau des mers);
2)les événements climatiques brutaux/ catastrophes climatiques
•Inondations Malawi, janvier
•Cyclone PAM, mi-mars
•Canicule en Inde, cette semaine

Les 4 piliers de la sécurité alimentaire sont affectés
– la disponibilité, c’est-à-dire la production alimentaire ;
– l’accès, autrement dit la capacité de produire sa propre alimentation ou de l’acheter.
Quand vous consacrez près des ¾ du budget de votre ménage à vous nourrir, le prix des aliments est absolument crucial.Or les prix augmentent de manière tendancielle, mais aussi de manière soudaine et brutale. par exemple lors de la Canicule en Russie à l’été 2010; celle aux Etats-Unis à l’été 2012
– la qualité de l’alimentation, des points de vue nutritionnel, sanitaire, sensoriel, socio-culturel ;
– la régularité, à la fois, des disponibilités de l’alimentation, des moyens d’accès et de sa qualité.

jvetrainoEn matière de lutte contre la faim, comme dans les autres domaines, les changements climatiques ne peuvent être dissociés du cadre environnemental plus global.
Par exemple, le conflit en cours dans le Sud du Pérou, où les habitants de la vallée agricole du Tambo, sont très fortement opposés à un projet d’extraction minière de cuivre (Tia Maria) : le gouvernement a déclaré l’état d’urgence.

Mobilisons-nous ! – Mobilisation afin d’obtenir un Accord international sur le climat lors de la COP21 le plus ambitieux possible. C’est clair : rien ne se passera, si la mobilisation citoyenne n’est pas forte et présente. Nous menons un plaidoyer actif a) Bonn ; b) texte co-signé par Caritas Internationalis et la CIDSE : « Les organisations catholiques internationales se mobilisent face aux changements climatiques »
-Mobilisation de l’Eglise . L’encyclique centrée sur l’écologie qui va bientôt sortir
-Des Eglise plus largement : la Conférence des responsables de culte en France (CRCF) qui remettra un texte commun au Président le 1er juillet.
-Au-delà, les autres acteurs collectifs sont mobilisés : a) les collectivités territoriales (Sommet mondial à Lyon les 1er et 2 juillet ) ; b) les entreprises ; c) les acteurs financiers : le mouvement de désinvestissement dans les énergies « sales ».
-Evidemment, les actions individuelles gardent toutes leur place, qu’il s’agisse de choix de consommation ou du travail de conscientisation.

Jean Vettraino, chargé de plaidoyer Droit à l’alimentation et sécurité alimentaire
jean.vettraino(at)secours-catholique.org
Conférence à Paris, Eglise Saint-Merri, 31 mai 2015

Tags from the story
, ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *