« Les disciples l’ont reconnu »

12 avril 2015
2ème Dimanche de Pâques
Année B

Lectures
1ère lecture : « Un seul cœur et une seule âme » (Ac 4, 32-35)
2ème lecture : « Tout être qui est né de Dieu est vainqueur du monde » (1 Jn 5, 1-6)
Evangile : « Reste avec nous car le soir approche » (Lc 24, 13-35)

 

Il leur dit alors :
« Esprits sans intelligence ! Comme votre cœur est lent à croire
tout ce que les prophètes ont dit !
Ne fallait-il pas que le Christ
souffrît cela pour entrer dans sa gloire ? »
Et, partant de Moïse et de tous les Prophètes,
il leur interpréta, dans toute l’Écriture,
ce qui le concernait.

Quand ils approchèrent du village où ils se rendaient,
Jésus fit semblant d’aller plus loin.
Mais ils s’efforcèrent de le retenir :
« Reste avec nous,
car le soir approche et déjà le jour baisse. »
Il entra donc pour rester avec eux.

Quand il fut à table avec eux,
ayant pris le pain,
il prononça la bénédiction
et, l’ayant rompu,
il le leur donna.
Alors leurs yeux s’ouvrirent, et ils le reconnurent,
(Lc 24, 25-31)

Introduction à la liturgie de la parole

C’est maintenant le temps d’écouter la Parole de Dieu.
Durant sa vie terrestre, Jésus a fait des choses extraordinaires : il a attiré des foules immenses, en faisant le bien autour de lui, en guérissant des malades, en disant des paroles de paix, de réconfort et d’amour. Surtout, il a parlé à tous les exclus, tous ceux que la société rejetait : les aveugles, les lépreux, les pauvres, la femme pécheresse, les enfants.
Mais en faisant tout cela, Jésus a dérangé. Il a dérangé les autorités religieuses, les grands prêtres, que Jésus critiquait avec force. Il a dérangé les Romains, qui avaient peur que Jésus n’organise une révolte contre eux. Alors, ils l’ont mis à mort et Jésus s’est laissé faire, par amour pour nous.
Pour les disciples d’Emmaüs, c’est un choc. C’est comme un rêve qui se brise, c’est la fin d’un grand espoir. Quelle tristesse. A vrai dire, il y a bien une rumeur disant que Jésus était vivant, mais ce n’est pas possible, ça ne s’est jamais vu.
Mais oui, c’était bien Jésus, vivant, qui marchait à côté d’eux. Il leur a fallu un peu de temps pour le reconnaître, un peu comme le temps qu’il vous a fallu pour le découvrir progressivement au catéchisme. Mais quand il a partagé le pain, comme il le fait aujourd’hui encore avec vous, avec nous, ils l’ont vraiment reconnu.
Et là, tout a changé. Ils avaient peur, ils étaient découragés en marchant vers Emmaüs, et voici maintenant qu’ils courent vers Jérusalem pour annoncer la Bonne nouvelle. Leur vie a été bouleversée par cette rencontre avec Jésus ressuscité.
Jésus est apparu a beaucoup d’autres personnes, et eux aussi, leur vie a été transformée de manière radicale, au point qu’ils ont décidé de vivre ensemble la fraternité, de tout mettre en commun, de tout partager. C’est ce que nous entendrons tout à l’heure dans le livre des Actes des Apôtres, qui raconte la vie des premiers chrétiens.
Mais vous aussi, votre vie va être transformée par cette rencontre avec Jésus ressuscité que vous faites aujourd’hui. Votre baptême, c’est être plongé dans la vie du Christ, l’Eucharistie, c’est recevoir le Christ qui se donne pour vous. Il s’agit vous aussi de vivre ce bouleversement, tous les jours, pour vivre dans l’amour, le partage et la fraternité.

Vincent Moreau

 

Introduction aux Actes des Apôtres

Comme il est difficile de croire en la résurrection. Les disciples d’Emmaüs en sont la preuve, et nous aussi, il nous arrive de douter.
En fait, la résurrection, ce n’est pas uniquement un événement miraculeux qui est arrivé il y a 2 000 ans en Palestine. C’est d’abord l’expérience que nous pouvons en faire tous les jours, dans notre vie. Lorsqu’il y a de l’amour et de la fraternité entre nous, c’est là que nous rencontrons Jésus ressuscité. Alors écoutons la vie des premiers chrétiens, et trouvons aussi dans nos vies, dans nos actes d’amour, dans nos actes de fraternité, les traces de Jésus qui est vivant au milieu de nous.

Vincent Moreau

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *