Les travaux du choeur sont lancés, les échafaudages montent !

Nouvelle phase après le démontage des planchers des quatre autels du transept : la restauration de toute la partie sud du chœur, vitraux et éléments de pierre. L’échafaudage en cours de montage s’appuie d’une part sur la cour, d’autre part sur le chœur, mais des solutions sont trouvées pour minimiser l’emprise du chantier. Durée prévisionnelle des travaux : un an.

De fait, une série de protections ont été mises en place : grand orgue et orgue de chœur bâchés, tableaux déposés pour protection et nettoyage ou restauration, statue emballée à la Christo, et même le chemin de croix sous housse. La Ville de Paris prend soin de nos trésors !

Dès que l’échafaudage sera installé, les vitraux seront démontés et transportés dans deux ateliers différents, l’un à Chartres, l’autre à La Rochelle. Le coût des travaux sur les vitraux est important : 80 000 à 100 000 € par fenêtre, ce qui inclut le remplacement des montants en pierre et la remise en état des parties vitrées colorées.  Grâce à l’action de la Fondation pour l’avenir du patrimoine parisien du diocèse (FAPP), un premier mécène a accepté de financer une fenêtre, d’autres sont en cours de discussion.
L’image positive de Saint-Merry nous laisse espérer d’autres participations.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *