L’appel de l’équipe pastorale élargie aux 45 nominés de la future équipe

Prochaine élection de l’équipe pastorale.

Mercredi 16 décembre, l’équipe pastorale élargie s’est réunie pour faire le point sur l’élection de la future équipe pastorale et envisager la suite du processus. vote-600x503Après un échange qui a permis à chacun de s’exprimer, elle propose que :

  • les élections soient repoussées au dimanche 3 avril 2016
  • les nominés se retrouvent le jeudi 7 janvier à 19h30 pour poursuivre leur réflexion et prendre les moyens de trouver des solutions pour une meilleure prise en charge des responsabilités et un plus grand dialogue au sein de la communauté.
  • pour les aider dans leur réflexion, les nominés puissent faire appel aux membres des précédentes EP ainsi qu’aux membres du CPAE (le Conseil pastoral pour les Affaires Économiques).

 

Lettre aux nominés de Daniel Duigou

Chers amis,

Vous avez été nominés. C’est une belle reconnaissance pour ce que vous êtes et ce que vous faites pour la communauté (le Centre Pastorale) de St Merry.

Je souligne les trois éléments de réflexion que j’ai développés lors de nos premières rencontres dans la perspective de l’élection.

1)           Notre fort attachement à Saint-Merry. Pour nous, Saint-Merry est le lieu de notre foi. Celle-ci ne peut se vivre en dehors d’une communauté. Si nous avons choisi Saint Merry, c’est parce qu’elle rejoint un essentiel dans notre vie de « croyant », en recherche de Dieu. Or, notre communauté ne peut vivre sans une équipe pastorale, une vraie équipe qui fait équipe. Elle a pour première tâche d’animer. Au moment où St Merry n’a jamais été aussi riche en initiatives dans des domaines très divers (l’expo de la COP 21 est un exemple), l’équipe pastorale est celle qui permet aux uns et aux autres de trouver une place, aux différents groupes de donner le maximum d’eux-mêmes dans la créativité, la liberté, la fraternité.

2)           Vous avez été nominés, c’est un appel. La communauté vous appelle. Dans la Bible, c’est toujours Dieu qui appelle à travers les événements. Dans l’Église, et c’est la Tradition, on ne se nomme pas soi-même. Bien sûr, la première réaction est de ne pas se sentir à la hauteur de la tâche. Et je dirais « tant mieux » ! Le plus dangereux, c’est peut-être celui qui cherche à s’imposer en pensant être le mieux placé pour remplir la tâche. Arrêtons de fantasmer (d’être dans un imaginaire et de se laisser piéger par nos pulsions d’emprise) à propos du pouvoir. Il s’agit d’abord d’un service. La réalité de la tâche à l’Équipe pastorale ramène immédiatement ses membres à ce principe qui est plus fort que tout imaginaire : il s’agit d’abord d’être au service d’une communauté en lui permettant de vivre et de donner tout ce qu’elle peut porter en elle d’amour. L’image qui me vient en tête, c’est dans St Jean : Jésus se met à genoux pour laver les pieds de ses disciples.

3)           Dans les circonstances actuelles, la communauté a surtout besoin de médiateurs, de conciliateurs, d’animateurs pour apaiser et permettre aux différents chantiers ouverts par le TOP (Texte d’Orientation pastorale) de se mettre en place, permettre aux membres de la Saint Merrycommunauté de se parler, de s’écouter et d’échanger. Il s’agit de vivre ensemble, dans le cadre d’une communauté, le sacerdoce du Peuple de Dieu qui est celui du Christ, et donc de donner les moyens à cette communauté de le vivre, chacun en fonction de ses talents et de ses limites, en lien avec l’évêque pour « faire » Église. N’y a-t-il rien de plus enthousiasmant ?

Sachez que l’Équipe qui remet son mandat a fait discrètement un travail considérable, notamment en matière de gestion – et c’est précisément cela qui l’a empêchée d’être plus présente dans la communauté. La prochaine Équipe pourra beaucoup plus se consacrer à la pastorale proprement dite. C’est une chance.

On évoque souvent, c’est vrai, les conflits au sein de la communauté. Mais c’est la vie ! Ils peuvent être dangereux et, en même temps, ils sont une occasion pour les uns comme pour les autres d’aller plus loin. Ne rêvons pas à l’impossible. En fait, c’est l’idée même (la « croyance » ou le mythe) d’être une communauté idéale qui est à l’origine de la violence, car, alors, nous nous mettons dans une position impossible (relire les Béatitudes). Même s’il s’agit d’abord d’apaiser la communauté – et c’est notamment pour cette raison qu’il s’agit de faire « équipe » à l’Équipe pastorale – il s’agit d’accueillir notre humanité, l’humain de l’humain. Demander à tous ceux qui ont déjà participé à une Équipe pastorale, ils (ou elles) vous diront que c’est une formidable école de la vie.

Je me permets d’ajouter ceci.

Il n’y a pas de raison d’avoir peur de vous engager. Contrairement à ce qui a pu être ressenti lors de la dernière AG, un énorme travail a été fait depuis quelques mois pour que des sources de conflits disparaissent (transparence totale des comptes, nouvelle équipe pour l’Accueil, collège pour les Arts visuels, nouvelle gestion des salles de réunion, nouvelles règles pour les résidents à appliquer, etc.). Il existe un inévitable décalage entre ses nombreux et parfois délicats efforts et la visibilité de leurs résultats. Mais une nouvelle ère commence grâce encore une fois au travail de l’équipe qui termine son mandat et le vote du TOP qui ouvre de nouveaux chantiers.

Saint-Merry - Fontaine StravinskijLe Centre Pastorale de Saint-Merry a besoin de vous. Le TOP ouvre de passionnantes perspectives pour un bel avenir : ouverture aux jeunes générations, une nouvelle politique de communication vers l’extérieur pour une place plus grande de St Merry dans la ville, une réflexion jusque-là jamais aboutie sur l’articulation prêtres/laïcs dans notre communauté, le rôle de l’Art comme signe prophétique pour un nouveau monde, etc.). C’est une formidable richesse. Une Grâce.

Prenez le temps de réfléchir, de trouver des solutions pour une animation à la mesure de nos ambitions et de proposer des voies de dialogue et de réconciliation pour tous ceux qui, dans la communauté, peuvent avoir été blessés par les inévitables conflits de pouvoir. Nous sommes des êtres humains, et c’est précisément dans cette fragilité que nous mesurons notre besoin d’aimer et d’être aimé. Alors, vous les nominés, à l’appel de la communauté, il vous restera à mesurer votre disponibilité et votre envie de servir pour vous déclarer candidat(e).

Bien à vous.

Daniel

 

PS L’élection est fixée finalement au dimanche 20 mars 2016, note de mars 2016.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.