LETTRE DE LA PAROISSE SAINT-BERNARD DE LA CHAPELLE AUX MIGRANTS

Le 31 mai dernier, nous nous sommes retrouvés, une cinquantaine de personnes du Centre Pastoral de St Merry, autour de questions liées aux migrations : présentation des personnes et de leurs engagements, échange sur des pratiques, évocation de  problématiques voire de solutions immédiates ou plus ambitieuses,  mêlées d’utopie ! Des projets sont nés qui exigeront travail et sens de la solidarité : nous reviendrons vers la communauté pour cela.

Nous étions portés par l’amour du Père et le souffle de l’Esprit qui nous envoient créer une nouvelle histoire. Quelques jours plus tard, les événements du quartier de la Chapelle nous ont bousculés : ci-dessous, la lettre que la Paroisse Saint-Bernard de la Chapelle adresse aux migrants et qui donne le ton.

En réponse aux récents événements survenus dans le quartier de la Chapelle à Paris et à la dégradation des conditions de vie des migrants sans-abris, la communauté de la Paroisse Saint-Bernard de la Chapelle (18e) adresse ce message aux femmes et aux hommes dispersés vers les zones les plus reculées de la ville, faute d’une politique globale cohérente articulant l’action des Pouvoirs Publics et celles des associations.

MessNat2013_071Chers frères et soeurs venus chercher refuge à Paris,

Pour certains d’entre vous, nous nous connaissons depuis des mois, voire des années. En effet, voici presque cinq ans que la Paroisse Saint-Bernard s’ouvre au témoignage d’espoir et de foi que vous apportez dans ses locaux, où l’on peut trouver un repas les samedis et dimanches matins, un vestiaire, un accueil personnalisé et une orientation, ainsi qu’un foyer pendant l’hiver. Pour bien d’autres, nous demeurons encore étrangers les uns aux autres. Au fil des marées qui vous mènent en Europe et jusqu’à Paris, nous apprenons à nous connaître.
Depuis l’évacuation du camp de la Chapelle le mardi 2 juin 2015, nombre d’entre vous sont une fois de plus au centre de la tourmente politique avec des conditions de vie et de sécurité dégradées. Plusieurs ont été dispersés sans ménagement, parfois amenés en centre de rétention, leurs maigres effets personnels détruits. Si pour certains une procédure de demande d’asile est engagée et des solutions temporaires ont été trouvées, chaque jour, de nouveaux arrivent dans la détresse et le besoin. Les dispersions et les évacuations répétées empêchent bénévoles et migrants d’avoir des rencontres nécessaires à la solidarité concrète et à la dignité de chacun. Aujourd’hui, un trop grand nombre d’entre vous se retrouvent seuls, dépourvus de soutien et de cadre social.
La Paroisse Saint-Bernard s’engage à poursuivre son action avec vous comme elle l’a fait depuis des années. Bien conscients de l’ampleur des questions soulevées par les migrations aujourd’hui, nous appelons, avec de nombreuses associations de défense des réfugiés, à une véritable politique concertée et humaine en accord avec les valeurs fondamentales de la France et de l’Europe. Si nous plaidons en faveur d’une politique globale, notre action à vos côtés vise avant tout à vous garantir un accueil ou un accompagnement personnel et chaleureux du mieux que nous le pourrons. Malgré nos limites humaines et nos faibles moyens, nous voulons vivre la fraternité avec vous. Sans méconnaître les risques d’instrumentalisation politique, nous appelons aussi nos frères et soeurs des autres paroisses chrétiennes et tout citoyen à réagir face à la culture du rejet par des actions de solidarité locales, concrètes et réfléchies en faveur de ceux qui, héritiers d’Abraham et de Moïse, sont contraints de quitter leur pays de naissance en quête d’une terre de refuge.
Chers migrants, votre humanité éprouvée révèle la nôtre et nous invite à retrouver la solidarité pour remettre au coeur de nos préoccupations tout être humain. Nous vous remercions infiniment pour votre courage et votre espérance que vous nous communiquez.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *