« L’idéal du Sage, une oreille qui écoute »

Dimanche 1er septembre 2013
22ème dimanche

Lectures
– Livre de Ben Sirac le Sage 3/17-29 : l’humilité
– Lettre aux Hébreux 12/18-24 : La nouvelle Alliance
– Évangile de Jésus Christ selon Saint-Luc 14/1-14 : inviter les pauvres

C’est la rentrée ! A l’écoute de ces textes, vous pourriez conclure que l’équipe de préparation a jugé opportun de vous faire un petit rappel de règles de morale de base, alors que vous vous apprêtez à reprendre vos activités.
D’autant que, comme ceux qui ont des adolescents le reconnaitront, il ne suffit en général pas d’une parole sensée pour obtenir immédiatement effet, surtout dans le registre proposé ici d’agir avec humilité. Dieu, qui nous voit peut être comme d’éternels adolescents, doit aussi prendre la mesure de comment nous faire passer quelques messages fondamentaux.
Et, clairement, il le fait
– par ces paroles qui nous arrivent à travers Ben Sirac et l’Evangile
– mais bien sûr aussi par la vie même du Christ, qui est le signe, sur la durée d’une vie et d’une mort d’homme, de cette humilité de Dieu.
Et on peut dire que nous, chrétiens, avons mis au cœur de notre religion cet anéantissement de Dieu devenant l’un des nôtres.

Alors, ce qu’on voudrait vous proposer, en ce premier dimanche de septembre, plutôt qu’une leçon de morale, c’est de réfléchir à comment nous parvenons à exister et à être reconnus dans notre vie, en intégrant cette dimension d’humilité que nous enseigne Jésus.
Je répète donc la question, à débattre en petits groupes : quels sont les moments où j’ai existé en étant humble, au cours des semaines qui viennent de s’écouler ?

Valérie Le Peltier

Préface

Père,
L’humilité et la pauvreté ont été choisies par Jésus comme un unique chemin vers toi.
Ce n’est pas pour lui un chemin parmi d’autres, c’est l’unique chemin.
Il ne peut qu’en être de même pour nous qui marchons à sa suite.
La grandeur, la puissance, et la richesse conduisent à la domination,
La domination conduit à l’exclusion et à la guerre,
Jésus est resté un homme pauvre parmi les hommes pauvres :
– il s’est soumis aux jugements des autres mais ne les a pas jugé
– il a appelé Dieu son Père, mais a accepté son silence et même son abandon
– il a su pardonner même à ceux qui ne lui ont rien pardonné et l’ont conduit à la mort
– il accompagné et rassemblé ses amis dispersés par sa mort et découragés
– par son message de pardon et d’amour, par sa liberté et sa présence au milieu des siens, il permet à chacun de retrouver son humanité en lui, et de se dépasser soi-même.
Père, c’est humbles et pauvres que nous nous tournons vers toi,
Notre prière et notre louange son une richesse que nul ne peut nous retirer

Jacques Merienne