L’intime doit-il rester caché ?

Dans l’évangile de la Transfiguration, Jésus dit à Pierre, Jacques et Jean « … Ne parlez à personne de cette vision… » Qu’ont-il vu ? Pour moi, le cœur du cœur du Christ, l’intime de l’intime de l’Amour parfait à travers la personne même du Christ… Cette révélation divine, les trois apôtres ne pouvaient rêver plus belle histoire à raconter aux copains… Et ils doivent se taire !

Paradoxalement j’ai pensé à Facebook où tout est montré, tout de suite, en long, en large, en travers : l’anecdotique comme l’intime. Il semble devenu impossible de garder la moindre parcelle de sa vie pour soi.

©fc
©fc

Beaucoup de couples exhibent, donnent en pâture et à commenter leur vie privée, y compris ce qui devrait rester connu d’eux seuls. Un jour, une jeune femme m’annonçait au téléphone ses fiançailles de peur que je ne l’apprenne par Facebook car son amoureux avait fait sa demande en public.

Impressionnée, je me suis posé des questions : Pourquoi ont-ils eu besoin de mettre en scène leur cœur à cœur, le dévoilement de leur projet d’amour, qui pour moi relèvent de l’intime ? Devaient-ils prendre les autres à témoin pour s’assurer de l’authenticité de ce qu’ils vivent ? Le regard d’amour de l’élu ne suffit-il pas ? Faut-il cette démonstration publique pour y croire ? Se mettre ainsi à l’extérieur de soi-même, à distance ?

Je crois qu’en restant caché, l’intime est une veilleuse qui éclaire la source dans sa profondeur et oblige à la vigilance pour contempler et préserver l’essentiel.

C’est mon… intime conviction !

Sylvie de Bengy

Billet du dimanche 22 mars 2015

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.