Depuis l’aube toute fraiche
Jusqu’au crépuscule épuisé,
Palette des couleurs de l’astre solaire,
Le désert.

La nuit permet le regard vers le haut,
Les yeux dans les yeux
Avec la lune.

Le jour est rude,
Les ombres ont peu de place,
Que  deviennent-elles quand le soleil est au zénith ?

Le firmament les fait revenir,
De nuit.
Elles s’étalent, il n’y en a que pour elles.
Elles se lovent partout.
Angoisse pour les uns,
Caresse pour les autres.

Nomades et désert sont liés à tout jamais
Depuis leurs épousailles, vieilles comme le monde.
Mais, jusques à quand ?

Ils se regardent, ils se respectent,
Peu de mots,
Leur silence est éloquent.

Désert assoiffé de pâturages,
Joyeux de se fleurir
De coquelicots et d’anémones.

Désert séducteur
Gardien des nomades,
Nomades amoureux
Protecteurs du désert.

Jacqueline Casaubon
11 mars 2017

 

CatégoriesNon classé
Jacqueline Casaubon

Jacqueline Casaubon est conteuses. Elle écrit des récits de vie («Empreintes et Tissages d’hier et d’aujourd’hui », à paraitre). Des poèmes illustrés de ses peintures. Les psaumes et d'autres textes de la Bible lui ont donné l’occasion de les actualiser.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.