Machisme des religions : comment en finir ?

Lors d’un récent débat à Saint-Merry, le Comité de la Jupe a invité trois femmes, juive, chrétienne et musulmane, à témoigner de leur expérience de lutte contre la discrimination sexuelle et à proposer des actions concrètes. Le compte-rendu d’Anne René-Bazin

Débat du Comité de la Jupe Lundi 12 mai à St Merry, animé par Anne Soupa

Le comité de la Jupe invite des femmes, juive, chrétienne et musulmane, à témoigner de leur expérience de lutte contre la discrimination sexuelle et à proposer des actions concrètes. Ainsi Janine Elkouby a obtenu d’être élue au Consistoire de Strasbourg, et Hanane Karimi participe à un collectif « Les femmes dans la mosquée » pour obtenir le droit d’entrer dans la salle de prière de la Grande Mosquée de Paris. Elles encouragent toutes les femmes à prendre des initiatives.

Janine Elkouby raconte le conflit autour de l’élection des femmes au Consistoire de Strasbourg (courant juif orthodoxe). Le refus de recevoir les candidatures de femmes a fait l’objet d’une pétition de 1000 personnes, puis est sorti dans la presse jusqu’à l’étranger, si bien que ces femmes ont eu recours au tribunal administratif qui a obligé le Consistoire à renouveler tous les documents électoraux. Aujourd’hui au terme d’un mandat de 8 ans comme vice-présidente qui s’est passé dans la plus parfaite sérénité, tous y compris le grand rabbin se demandent pourquoi une telle bataille !

Anne Soupa

Hanane Karimi, elle, se bat car dans la Grande Mosquée de Paris, notamment, les femmes n’ont pas le droit d’entrer dans la salle de prière et sont recluses dans une « Salle des femmes au sous-sol ». Après une lettre ouverte sans réponse, elles ont fait une prière collective à l’entrée de la porte principale. L’Imam leur dit : « c’est illicite d’être ici ». Et elles sont refoulées. On les traite de Femen, de salafistes, elles vont générer des tentations pour les hommes… « On ne doit pas discuter les ordres » de l’imam… De fait aux Etats Unis, il existe même des femmes Imam, et au Canada on essaie de contester avec humour les difficultés faites aux femmes. Pour l’instant, pas de succès, mais la création d’un collectif « Les femmes dans la mosquée ».

Eglantine Jamet-Moreau avance trois propositions pour sortir des modèles de domination

–        Education : proposer des études sur le « genre » dans les séminaires – elle prépare un colloque (« Les autorités religieuses et le genre ») et pour ce faire conduit des entretiens avec de jeunes catholiques, qui pensent que le « genre » c’est la négation de la différence des sexes, le confondant avec le « queer ». En approfondissant, on trouve une grande peur des changements.

–        La question du rapport au corps, vue du point de vue de l’homme, à faire évoluer

–        Repenser le langage pour un langage inclusif

 

Remarques de la salle

On rencontre une vraie crise identitaire, qui bouscule, et face à laquelle on cherche à se rassurer.

La religion serait-elle un refuge pour trouver un endroit où ça ne bouge pas ?

Face à une société en train de mourir, il faut créer une autre société, et c’est là qu’on attend les femmes. On attend aussi les religions.

Propositions

– organiser des rencontres de femmes des trois religions, comme en Allemagne des années 1990-2000, sur des thèmes choisis, avec des échanges sur les pratiques de chacune

– faire des conférences pour informer correctement sur le « genre » : le diocèse de Liège a autorisé une telle conférence

– envisager des démarches légales, selon un docteur en droit public, sur la base de troubles à l’ordre public, à partir du moment où les discriminations ne sont plus acceptées par la société.

– les hommes pourraient refuser de lire ou de donner la communion lorsque les femmes en sont exclues.

Anne René-Bazin

 

Tags from the story
, ,

1 Commentaire

  • Je trouve essentiel et magnifique cette tentative de coordonner les réflexions et effort des femmes de trois religions.
    Catherine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *