©fc d'après matt-lamers-unsplash.com

Mages d’hier et d’aujourd’hui : l’espérance en action ?

Trois ans avant l’ouragan Katrina (2000 morts et 100 milliards $ de dégâts à la Nouvelle Orléans, USA), j’assistai à Washington à l’un des premiers séminaires sur l’adaptation au changement climatique. Un des exposés en décrivait les conséquences potentielles sur la ville de la Nouvelle-Orléans : les scientifiques identifiaient cinq facteurs qui rendaient la situation particulièrement dangereuse en cas d’ouragan, si rien n’était fait… Le président de séance (administration Bush fils) conclua en disant : « mon administration ne croit pas au changement climatique ; donc la séance est levée ! » L’assistance était abasourdie : l’objet de ce séminaire était de transformer les nouvelles connaissances scientifiques en action, y compris de prévention. Trois ans plus tard en 2005,  l’ouragan Katrina est arrivé. Suite à la catastrophe, un diagnostic approfondi démontra l’impact des cinq facteurs identifiés auparavant…

La rigidité des fondamentalismes empêche l’adaptation nécessaire à la vie. Nous souffrons d’une difficulté structurelle des gouvernances à être à la hauteur des défis actuels. Travailler sur notre capacité de discernement dans un monde complexe est essentiel pour pouvoir réagir avec pertinence et efficacité.

Dans le récit de l’Évangile, les mages se sont mis en marche car quelque chose les intriguait ; leur espérance les a rendus attentifs à ce qui se passait, même dans un autre pays que le leur… ; et au retour, ils ne se sont pas laissé piéger par un puissant manipulateur ; ils ont ressenti une grande joie. Et moi, quelles sont les étoiles qui m’aident à voir, à m’ouvrir, à espérer ?

Michel Ray

Billet du dimanche 7 janvier 2018

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *