©fc

Matin de Noël à Fleury-Mérogis

Quelle ferveur en ce matin de Noël à la maison d’arrêt de Fleury-Mérogis ! A l'appel de Dominique Lambert, nous étions 2 chanteuses et 2 guitaristes pour animer la célébration de Noël présidée par Jean-François Penhouët, prêtre de la Mission de France et aumônier national des prisons, avec une soixantaine de détenus.

Après avoir proclamé « Joyeux Noël » dans chacune de leurs langues, les participants ont été invités à un silence habité puis à chanter, et là ça a déménagé ! Beaucoup d’ardeur à exprimer leur prière par le chant. Ce n’est pas parce qu’on est en prison qu’on ne fête pas Noël ! Car l’essentiel de la fête, c’est l’amour, le désir de paix, Dieu qui s’est fait enfant.
Lors de la prière universelle, beaucoup de prénoms de proches (ceux qu’on aime, mais aussi ceux à qui on a fait du mal) ont été cités, parfois avec émotion : « Que mon enfant puisse supporter que son père ne soit pas avec lui le jour de Noël ! ».

Notre Dieu, venu sur notre terre dépouillé, dans une mangeoire, se fait nourriture. À la communion, nous avons formé un grand cercle et chacun a été invité à disposer ses mains comme un berceau pour recevoir le corps du Christ et à le manger tous ensemble.

Voici la prière finale de Jean-François Penhouët :
“Seigneur, aide-nous à rejoindre les petits, les exclus,
ils sont tes préférés.
Apprends-nous à être des hommes de paix,
à porter le pardon,
à vivre dans le silence pour accueillir ta parole,
à dire des paroles de bénédiction pour les autres.

Que la joie de Noël se renouvelle toujours !”

Les chants et la musique n’en finissaient plus après la célébration qui s’est terminée par un pot convivial. Chacun a reçu une carte avec une prière composée spécialement par Jacqueline Casaubon, ainsi qu’une carte de vœux à envoyer à la famille ou aux amis.

Blandine, Loan, Thérèse et Claire
25 décembre 2017

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.