« Mes yeux ont vu ton salut »

Grâce à la foi, Abraham obéit à l’appel de Dieu : il partit vers un pays qu’il devait recevoir en héritage, et il partit sans savoir où il allait. Grâce à la foi, Sara, elle aussi, malgré son âge, fut rendue capable d’être à l’origine d’une descendance

28 décembre 2014
La Sainte Famille
Année B

Lectures
1ère lecture : « Ton héritier sera quelqu’un de ton sang » (Gn 15, 1-6 ; 21, 1-3)
2ème lecture : La foi d’Abraham, de Sara et d’Isaac (He 11, 8.11-12.17-19)
Evangile : « L’enfant grandissait et se fortifiait, rempli de sagesse » (Lc 2, 22-40)

crèche et vitrail sur la rue
crèche et vitrail sur la rue

Syméon reçut l’enfant dans ses bras, et il bénit Dieu en disant :
« Maintenant, ô Maître souverain,
tu peux laisser ton serviteur s’en aller
en paix, selon ta parole.
Car mes yeux ont vu le salut
que tu préparais à la face des peuples :
lumière qui se révèle aux nations
                           Luc 2/29-32

 

Accueil
En ce dimanche où nous célébrons la Sainte Famille, il me tenait à cœur de reprendre ces mots d’un frère dans la Foi, d’un frère dans le sacerdoce, avec lequel j’ai fait un bout de chemin !
*Oui, bienvenus à vous, amis, frères et soeurs de la communauté.
–  Et à vous Amis de passage venus nous rejoindre pour célébrer la Sainte Famille
* Oui à la Vie qui nous est confiée.
Nos familles nous sont données.
Nous portons dans notre prière, nos Familles, ici et proches et celles à travers le monde !
* Et nous portons aussi dans notre prière, tous ceux et celles qui nous ont accueillis dans leur propre famille.

Gérard Wybo

Commentaire de l’évangile
Cet évangile est épatant.
Il commence mal. D’abord on s’ennuie.
Ce sont les prescriptions de la loi.
Tout premier-né de sexe masculin sera consacré au Seigneur.
Les filles peuvent attendre.
Pour 2015 elles attendent encore égalité et parité.

Après ,c’est le massacre d’un couple de tourterelles ou deux petites colombes.
Pauvres bêtes.
François d’Assise confectionnait des nids aux tourterelles.
Tant qu’il y aura des abattoirs il y aura des champs de bataille a prophétisé Tolstoï.
Ensuite tout s’illumine grâce à deux vieillards au bord de la tombe, qui sont géniaux,
Syméon et la prophétesse Anne qui a 84 ans.
Avec eux le formatage de la loi de Moïse éclate, et c’est l’universel qui advient.
Luc nous répète trois fois que Syméon est guidé par l’Esprit.
Syméon prend le bébé dans ses bras et il a cette parole sublime :
Ô Maître souverain, mes yeux ont vu le salut que tu préparais à la face des peuples : lumière qui
se révèle aux nations.
Marie et Joseph ne comprennent rien à cette nouvelle Annonciation.
Cependant que Anne parle de l’enfant à tous.
Ils ne savent pas où ils vont avec leur enfant.
Ils sont comme nous avec les nôtres.
Comme Sarah et Abraham qui ne savaient pas où ils allaient dans l’inconnu du désert, sans
enfant.
Mais tous les quatre ont cru au-delà de toute raison.
Croire au-delà de toute raison quel cadeau inouï nous est donné.

Danielle Mérian

 – Notre crêche cette année est aux couleurs de l’Arc en ciel.
Merci  Marguerite, résidente à St Merri, qui nous accompagne dans nos créations  depuis de nombreuses années.
Oui, merci car l’Arc en ciel pour nous,
– peut-être le signe de l’Alliance de notre Dieu avec le monde
– peut-être signe d’harmonie, par les différences qui réalisait un beau festival de lumières.
– peut-être aussi signe de réconciliation d’un monde ravagé par les éléments, l’eau, le vent, et qui renaît à les bergersla vie.
* A la crêche, oui le monde est réconcilié avec son Dieu, Dieu se dit totalement en son Fils qu’il nous confie.
* Jésus est l’enfant de la Promesse, une promesse qui commence avec Abraham.
– Le Seigneur dit à Abraham « Regarde le ciel, la voûte des cieux et compte les étoiles, si tu le peux »
Il me semble que l’Arc en ciel et la voûte des cieux ont un petit air de famille

L’Alliance est bien présente.
-« Abraham eut foi dans le Seigneur »
Une longue histoire, peut-être notre histoire, une longue marche à la rencontre de notre Dieu.
Il s’agit de la foi en quelqu’un, par Abraham foi en Dieu et par nous tous,
Foi en l’autre
 Foi au tout autre.
Dans le texte de la Genèse, il nous est précisé , comme le Seigneur l’explique à Abraham, c’est lui le Seigneur qui a l’initiative.
C’est lui le premier qui vient à notre rencontre
Dans cette alliance, lui le Seigneur est toujours fidèle.
Dans le texte est écrit aussi
« Que Dieu estima qu’Abraham était juste »
Je crois qu’il s’agit, comme nous avons l’habitude de le dire et d’essayer de le vivre, « d’ajustement », Abraham s’est ajusté à la promesse qui lui a été faite.
L’ajustement demande patience et précision.
Je crois qu’aujourd’hui encore, c’est notre désir de nous ajuster à la vie de notre monde qui nous motive.
Pour que notre monde devienne un jour « un peuple de frères » reconnaissant que nous sommes tous les enfants d’un seul Père, notre
Dieu.
Alors oui la Réconciliation de notre monde avec notre Dieu sera pleinement réalisée
L’Alliance nouvelle t éternelle sera définitivement scellée !
Un tout petit bébé,
A peine plus grand qu’un baiser
Qui n’a pour parler que sa discrétion, son abandon entre les mains de chacun.
Un tout petit qui ne peut rien tout seul !
Un nouveau né que la soif réveille.
Un petit brin d’herbe,
Une fleur à peine éclose !
C’est Dieu !
Dieu qui voudrait tant ne plus faire peur !
Dieu doux,
Comme un bourgeon de tendresse !
C’est la naissance de Dieu,
La vocation de Dieu !

Gérard Wybo

 

Tags from the story
, ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *