©fc

Mille et une façons d’être chrétien ?

Du grain à moudre : le lecteur chrétien en trouvera à foison dans les entretiens récemment publiés entre le rabbin Delphine Horvilleur et l’islamologue Rachid Benzine, tous deux de sensibilité libérale. Ce qui rend un texte sacré, affirment-ils, c’est qu’il n’a jamais fini de nous parler, qu’il peut, à chaque génération, résonner de sons nouveaux. Ne pas mettre l’héritage reçu sous le boisseau mais prendre le risque de l’interprétation en rapport avec les évolutions du monde, la parabole des  talents nous dit-elle autre chose ? Qu’importe alors que la tradition se mette à parler par des voix multiples ! Comme le suggère le titre du livre, il existe « Mille et une façons d’être juif ou musulman ».

Autant de façons d’être chrétien ? Sans doute car les Eglises qui se réclament du Christ et reconnaissent en Lui le visage de Dieu sont nombreuses et attachées à leurs différences. Sans l’Incarnation, le divin reste insaisissable : Principe premier selon Rachid ou Transcendance d’après Delphine. Pour elle, ce serait blasphémer de croire en un Dieu si petit qu’il aurait besoin d’être défendu et de l’imaginer s’offusquer d’une caricature.

Sur d’autres thèmes (relations interreligieuses, laïcité, place des femmes..), les auteurs nous invitent à questionner nos représentations et à ne pas les reproduire à l’identique. Des propos très vivifiants !

Michel Lahaie

billet du dimanche 11 février 2018

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *