Que sont nos amis devenus ?

Les "amis-relais" vigilants et attentifs à tous les membres éloignés de la communauté de Saint-Merry, continuent échanges et rencontres. N'hésitez pas à venir nous rejoindre.
©fc

Telle est la question que nous nous sommes posée, il y a quatre ans, avec Martine Rigaudière-Real, à la fin d’une célébration au cours de laquelle la communauté avait prié avec recueillement et amour pour nos absents.
Nous nous sommes mis en route et nous avons vu que l’amitié, la fraternité nous liaient le uns aux autres, présents et absents.
Il nous suffisait de faire circuler les informations recueillies auprès des amis présents que nous avons nommés « relais » sur ceux qui étaient éloignés pour diverses raisons : déménagements, changements familiaux, recherches de nouveaux horizons, problèmes de santé… Les liens tissés entre nous avec visites, mails, coups de fil, participations à des initiatives d’amis lointains, étaient et sont toujours précieux.

Lors du « parler la bouche pleine » du 29 janvier, notre petite équipe a réuni, autour de la table dressée comme à la maison, une cinquantaine de personnes : des amis qui ont pu se déplacer et des relais.  Nous avons eu le plaisir de nous rencontrer, d’échanger les nouvelles, de parler des absents, de remettre des visages sur des noms, et ainsi de mieux nous connaître. 

Nous avons pu écouter Janine Serviat, Denise Watteau…., nous avons pu communiquer les mails des proches de Marie Virol, Annie Lavallart, Else Lecompte et bien d’autres. André et Renée Luthringer témoignent : «Saint Merry ne nous oublie pas. Merci à vous tous, c’est notre cadeau qui nous rend heureux».

Ainsi, nous sommes une trentaine d’amis-relais vigilants et attentifs à tous les membres éloignés de la Communauté de Saint Merry. Il est important que nous continuions ces échanges, ces rencontres. Si vous le voulez, vous pouvez vous faire connaître auprès de notre petite équipe et rejoindre les « amis-relais ».

Notre amitié est notre principale richesse et comme le dit Rutebeuf : « L’espérance de lendemains ce sont nos fêtes ».

Geneviève Poitou, Jean Verrier, Joséphine de Linde, Martine Rigaudière-Real

Tags from the story

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *