Dans les nuages, une prière pour la Terre

L’équipe Laudato si’ du Centre pastoral et « Chrétiens Unis pour la Terre » ont partagé une « Prière pour la Terre » inspirée par l’exposition « Instantciel » d’Anne Christine Dura.

La « Prière pour la Terre » du 13 mars s’est déroulée selon les 3 axes du Carême :
la prière – le jeûne – le partage.
Voir le site : http://www.caremepourlaterre.org/

La prière
Après la lecture à 2 voix de Genèse 1,1-2,4, nous avons pris un long moment pour regarder les ciels exposés. Chacun en a pointé un en l’associant à des pensées ou prières. En voici quelques-unes :
– merci pour ce ciel gris, promesse de pluie et de fécondité pour la terre.
– tout comme le vent pousse les nuages, Dieu guide les hommes.
– Demain sera mieux.
– J’aime les nuages, notre bien commun, et ils ne sont pas privatisables.
– Dieu est à la fois dans le ciel bleu limpide et les nuages turbulents

Le jeûne
Evocation du « Carême pour la Terre » proposé chaque année par Chrétiens Unis pour la Terre (CUT) : un Carême sans viande ni poisson.
Puis lecture d’extraits de Laudato si’ du pape François invitant à sortir de toute cruauté :
« Quand le cœur est authentiquement ouvert à une communion universelle, rien ni personne n’est exclu de cette fraternité. Par conséquent, il est vrai aussi que l’indifférence ou la cruauté envers les autres créatures de ce monde finissent toujours par s’étendre, d’une manière ou d’une autre, au traitement que nous réservons aux autres êtres humains. Le cœur est unique et la même manière qui nous porte à maltraiter un animal ne tarde pas à se manifester dans la relation avec les autres personnes. Toute cruauté sur une quelconque créature « est contraire à la dignité humaine (§92)

Le partage
Traditionnellement, pendant le Carême, nous sommes invités plus particulièrement à donner de nos biens, en général d’argent, don matériel, l’aumône.
Nous voulons aujourd’hui donner un sens différent à ce troisième axe du Carême, évoquer un autre type de partage, plus politique : le partage de paroles, puis le partage de responsabilités.
A l’heure où le populisme menace la démocratie, nos responsables religieux nous rappellent combien les chrétiens sont concernés par le politique et nous invitent au débat, écouter et s’exprimer, partager des mots, des paroles. Ainsi, le pape François, dans Laudato si’, face à la difficulté d’arriver à un consensus sur des questions liées à l’environnement, nous invite à un « débat honnête et transparent, pour que les besoins particuliers ou les idéologies n’affectent pas le bien commun » (§188).

Les évêques de France donnent ce message extrait de « Dans un monde qui change, retrouver le sens du politique » : «  (…) Nous savons que c’est la confiance dans la parole donnée qui permet que s’élabore une vie en société, c’est le fait que l’on privilégie des lieux – sous des formes diverses – de parole citoyenne, d’échanges, de concertation, de médiation, etc., qui peut redonner ses lettres de crédit au politique. (…) Il n’y a de projet durable qu’élaboré dans un rapport de dialogue. (…). Le débat est ce lieu privilégié où des affirmations diverses, parfois adverses, sont travaillées les unes par les autres. »
Nous lisons Matthieu 25, 31-46 : partage des responsabilités. –
Silence – chant – puis ‘’Notre Père, tous déplacés au centre, brebis et boucs ensemble…

Prochaine « Prière pour la Terre » : Lundi 10 avril – 19h – à Saint-Merry, dans l’église.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *