Nuit Blanche 2015, J-21. Apportez du verre à Saint-Merry

Le bateau est arrivé dans la nef et les poubelles attendent vos récipients en verre. L'histoire mouvementée du transport d'Aline Lucie.

Une histoire de bateau, de la mer à la terre

1400 DSC_0845
Il est 5 heures, Paris s’éveille

Vendredi 11 septembre, il a fallu 7 heures pour faire accoster le bateau de pêche de la Nuit Blanche, Aline Lucie, dans la nef.

Il avait quitté les chantiers navals de Cherbourg la veille sur un très gros camion et une grue était érigée dans la rue Saint-Martin dès 4h45. Tous les commerçants et les entrées d’immeuble avaient été prévenus et dormaient tranquillement.

 

Il est 5 heures, le bateau se lève

Du monde piétinait déjà d’impatience, Djeff, l’artiste, Thomas, notre régisseur, Joaquim responsable de la voirie de la ville et Philippe son collègue, le grutier, deux cameramen et un commissaire.
Tout devait se faire en moins d’une heure.

 

 

 

Juste, très juste…

Excès d’optimisme. Le bateau ne faisait pas 1,2 t mais 2 t ; il ne mesurait pas 2,30, mais 2,80, 10 cm de moins que la grande porte. On espérait aussi des transpalettes pour conduire le bateau vers son quai, la chapelle de communion ; le chauffeur de la Ville ne s’est pas réveillé…

 

 

 

Enfermé et attendant la seconde grue

Alors l’équipe a déposé le bateau avec les moyens du bord dans l’église, au maximum de la portée de la grue, les transpalettes sont arrivés avec 2 heures de retard et tout le monde a annulé ses réunions en attendant Charles et sa grue de la Ville (pouvant porter jusqu’à 80 t) que Joaquim a fait venir de la porte Pouchet. Et à nouveau le commissariat, les commerçants, les piétons qui cette fois étaient là partout.

 

1400
Joaquim et Thomas, maîtres des transpalettes

Cm après cm le bateau est entré grâce au talent de toute l’équipe. Puis il s’est couché doucement sur le sol de la nef où il dort, avant qu’on le découpe, le sculpte et le prépare pour la Nuit Blanche.

 

 

 

 

La gruede 80t entre en action

La vie de la communauté va être temporairement perturbée par la présence de cet hôte imposant et silencieux : la messe, l’accueil musical.
Mais quel outil de communication auprès de tous ceux qui jettent un coup d’œil lorsque les portes de la rue Saint-Martin sont ouvertes ! Le buzz se fait. Tous les imaginaires sont convoqués : un reste de la dernière crue centennale de la Seine ou la préparation de la prochaine, la symbolique du bateau de Pierre, l’arche de Noé format réduit, etc. Mais lors de la Nuit Blanche, cette forme initiale aura sérieusement changé et les sens de l’œuvre apparaîtront.

 

 
Du verre pour la Verrerie. Apportez vos récipients dès le 13 septembre

1400 poubelle DSC_0986
Bienvenue à vos verres

Vendredi fut un jour plus ordinaire pour les 8 containers à verre qui sont arrivés tranquillement. Vous n’avez plus aucune raison de ne pas les remplir, uniquement avec vos verres blancs dont vous aurez impérativement retiré toute étiquette.

Pour facilitez la dépose et le traitement, mettez votre sac de verre dans le carton du hall Verrerie. Chaque jour, l’équipe Nuit Blanche trie, et met vos récipients dans les containers de la courette.

 
La suite est engagée

La préparation technique de la Nuit Blanche se poursuit mardi 15 septembre à 20h. On y parlera planning, matériel, responsabilité.

Si vous êtes volontaire pour participer à la Nuit Blanche, aux côtés des artistes vous pouvez :

  • 1400 DSC_0940
    Bateau et vitraux, en esquisse à la Nuit Blanche

    Monter les affichettes ONU 37/7 : le bateau aura au-dessus de lui un millier de petites étiquettes d’une déclaration de l’ONU sur la nature qui n’a jamais été appliquée. Pour les accrocher à un immense filet suspendu, il faudrait une équipe de 10 personnes qui travaillera durant deux après-midis précédant la nuit blanche. Philippe Pépin rassemblera les noms des volontaires et pilotera l’opération avec les deux artistes. Inscrivez-vous auprès de lui ou envoyez-lui vos noms : lespepin(at)hotmail.com

  • 1400 DSC_0946
    Djeff face à la grue

    Apporter votre appui au montage et démontage : comme toutes les nuits blanches, le temps de préparation sera compté. Il nous faudrait des volontaires pour aider les artistes sur de multiples tâches avant et surtout après, car le chœur devra retrouver son visage. Inscrivez-vous également auprès de lespepin(at)hotmail.com

 

  • 1400 DSC_0922
    Un premier passant qui s’étonne

    Participer à la gestion du buffet : un grand classique à Saint-Merry, mais il faudra voir grand car « Présage » ne passera pas inaperçu cette nuit-là. Toujours Philippe et l’équipe des autres années.

Jean Deuzèmes

 

 

Présentation du projet de Nuit Blanche 2015  Presage

Cliquez sur chacune des photos pour les voir en plein écran

Tags from the story
,

1 Commentaire

  • L’offrande, à l’ heure des mâtines, remonte lentement l’étroit chenal St Martin.
    La capitainerie est en effervescence: L’ accostage à port St Merry s’avère délicat.
    Capitaine, Maître de cérémonie et équipage, tous s’affairent pour ce dernier ancrage.
    Soumise mais fort encombrante, l’offrande, déjà abandonnée à sa destination finale, est déposée à quai avec grand labeur.
    Préparée, puis exposée dans un somptueux écrin de verre, elle sera offerte en sacrifice sur l’autel de la Climatologie, pour la grande fête automnale de la Nuit Blanche…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *