Anne Gratadour. Résurrection

Nuit pascale

Aboutissement de 40 jours de Carême et d’une Semaine Sainte, cette vigile rassemble tous les fils noués autour du thème de l’engagement. Une nuit riche de ces expériences vécues. Dans ce déroulement aux nombreux temps forts, évoquons les trois baptêmes, puis la prière universelle dans laquelle nous retrouvons rassemblés les échanges travaillés en groupes Carême… qui nous montrent une voie toujours nouvelle.

Au transept, les trois baptêmes : 

En cette nuit de Pâques, Laurent, Jérémie, Véronique reçoivent le baptême.
Trois jeunes artistes : Laurent, photographe, habite Londres. Jérémie redonne vie à des lieux désaffectés. Véronique crée des meubles en bois et en métal. Elle a choisi comme marraine Sandra, baptisée il y a deux ans.
Pour ce passage, l’un aurait souhaité un baptême par immersion. Finalement, ils ont plongé leur tête dans l’eau du baptême.

©fc

Ce baptême n’est pas un aboutissement, mais plutôt une étape dans un processus d’entrée dans la grande communauté d’une Eglise vivante, représentée par la communauté de Saint-Merry

Les futurs baptisés ont rejoint le groupe « post-catéchuménat », un groupe très fraternel où avec les baptisés récents ils partagent leur expérience des premiers pas dans la vie de foi, et discutent avec les accompagnateurs de tous les sujets d’interrogation… On  y refait ensemble tout le cycle des questionnements : un cheminement pour donner sens et vie à ce baptême.

 

Dans le choeur, la prière universelle :

En cette nuit pascale, Père saint, tu nous envoies ailleurs.
Tu nous envoies depuis le tombeau vide vers là où tu nous précèdes, vers nos Galilée, vers la ville immense où tu nous attends, vers la Vie plus forte que la mort.
Dans nos échanges de Carême, nous avons dit ou entendu :
« Nous avons à construire une société meilleure, travailler avec tous ceux, croyants ou non, qui partagent un idéal de justice, de fraternité et de tolérance. »
« Croire en l’homme nous engage », car « ce que vous faîtes au plus petit, c’est à moi que vous le faites.»
« S’engager c’est aller là où l’on ne pensait pas aller » ; « se mouiller même si l’on ne sait pas tout par avance » ; c’est « oser un partage qui fait grandir ».
En cette nuit pascale, Père saint, regarde celles et ceux qui restent immobiles, dans leur quant-à-soi, ou dans leurs certitudes. Nous sommes trop souvent de ceux-là.
Que le témoignage de la résurrection nous mette en route, nous fasse oser la fraternité engagée, avec discernement mais au risque de l’imprévu, vers l’inconnu que tu promets.
Nous t’en prions.

En cette nuit pascale, Père saint, tu nous ouvres à l’autre.
Tu nous ouvres à l’altérité et au Tout-autre.
Dans nos échanges, nous avons dit ou entendu :
« L’engagement est une manière d’aller vers l’autre, d’être présent à l’autre ».
« Accepter les conflits c’est accepter l’autre, c’est ce qui fait avancer »
« S’engager consiste à se laisser altérer, il y a forcément du « lâcher prise » dans le service des autres »
« S’engager signifie au fond tisser des liens pour construire du collectif, et donner du sens à une histoire partagée ».
« La trace de Dieu se révèle à travers la relation et le service de l’autre ».
En cette nuit pascale, Père saint, regarde nos surdités et nos indifférences, elles nous empêchent d’entendre les appels du monde, de ces voix proches ou lointaines, qui pourtant invitent à un rendez vous de vie et de bonheur avec d’autres.
Que ta résurrection transforme notre regard sur l’autre avec lequel on s’engage, que ce témoignage reçu nous permette d’entrer dans des relations vraies où chacun reçoit et donne, qu’il nous fasse sentir que l’autre est le chemin direct vers toi.
Nous t’en prions.

En cette nuit pascale, Père saint, tu nous donnes confiance.
L’amour qui traverse l’abîme le plus profond est une formidable promesse d’humanité nouvelle. Tu nous apprends que notre vie ne s’enferme pas dans nos limites, qu’elle est faite pour être donnée et partagée, qu’elle est faite pour porter tout son fruit d’humanité.
Dans nos échanges de Carême, nous avons dit ou entendu :
« N’hésitons pas à nous engager à notre mesure et d’un cœur entier, sans nous affliger de la démesure des défis à relever »
« C’est une source de changement en moi-même »
« Mes engagements ne sont pas issus directement de ma foi, mais consolidés par ma foi »
En cette nuit pascale, Père saint, regarde nos fragilités, nos doutes et nos manques de foi :  ils nous font perdre confiance en nous mêmes et dans l’autre, ils nous enferment dans les échecs de l’existence.
Que Pâques fasse de nous des artisans confiants de bienveillance, des artisans modestes de liberté, de joie, de fête et de lumière.
Nous t’en prions.

En cette nuit pascale, Père saint tu nous ouvres une espérance
Cette espérance qui nous pousse à agir avec plus de justice et d’amour dans un monde en perpétuel renouvellement; cette espérance ancrée, car la haine, l’indifférence, les intérêts des puissants de ce monde, la souffrance et la mort n’ont pas forcément le dernier mot.
Dans nos échanges, nous avons dit ou entendu :
« Tout engagement est un risque vécu dans l’espérance » ; qui « ne donne pas de solution mais ouvre des passages »
« Etre dans le présent pour les possibles de l’avenir »
« Engagé avec des non-croyants, on peut changer quelque chose dans la cité ».
« Regarder la lumière qui se dégage ainsi avec d’autres, fait signe de la présence de Dieu ».
« Le point clef de la résurrection est d’apprendre que tu n’es plus seul ».
En cette nuit pascale, Père saint, regarde celles et ceux, – nous en sommes – , que l’impuissance et le découragement accablent parfois, qui désespèrent devant l’absence apparente d’issues pour le handicapé, le torturé, le sans-papiers, le bombardé, le méprisé.
Que notre Eglise devienne signe d’espérance, en acceptant moins de dire sa vérité que d’écouter et d’accompagner ceux qui s’engagent avec d’autres dans le monde.
Que notre espérance chrétienne, folle tellement elle est ample, nous pousse à épouser toutes les autres espérances et à les chérir envers et contre tout.
Nous t’en prions.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.