Parole du Seigneur ?

Un borborygme incompréhensible – avez-vous repéré ce fait ? – parcourt l’assemblée assise et attentive, alors que la lecture d’une lettre de saint Paul vient de se terminer par un sonore « Parole du Seigneur ! ». Tous, d’un seul cœur, nous aurions dû répondre à haute et intelligible voix : « Nous rendons grâce à Dieu ! ». Pourquoi cette réponse confuse et comme réticente ?

Plusieurs hypothèses. Après tout, peut-être n’est-ce que le signe de la difficulté de quitter une réflexion silencieuse ? Mais on peut aussi penser que l’invocation finale de la Parole de Dieu paraisse tout à fait contradictoire avec les mots émis par un homme, fût-il l’apôtre Paul. D’ailleurs la réaction aurait été la même après la lecture d’un passage de l’Ancien Testament : comment la Parole divine peut-elle s’entendre dans les épisodes et péripéties de la Genèse, de l’Exode ou des Nombres ? Quelques échos mais en tout cas pas tout le texte !?

En revanche, quand il s’agit d’acclamer la Parole du Seigneur après la lecture de l’Évangile, pas de problème et on la chante de bon cœur, comme si nous avions le sentiment d’avoir entendu les mots même de Jésus, le Fils de Dieu… Pourtant nous le savons, les plus exégètes d’entre nous en particulier : les évangiles sont une reconstruction de la vie de Jésus, même si la fameuse « source Q » permet d’approcher la saveur des paraboles et des paroles émises pas Jésus lui-même. Par ailleurs, selon la tradition juive et chrétienne, l’expression « Parole de Dieu » a un sens bien plus large : la Parole, le Verbe, c’est Dieu lui-même.

Mes explications vont et viennent… C’est pas clair. Et pour vous ?

Pierre Sesmat

Billet du dimanche 13 novembre 2016

1 Commentaire

  • Cette acclamation « Parole du Seigneur » après la première et la deuxième lectures le dimanche est récente, seulement, semble-t-il, depuis la nouvelle rédaction des textes ! Pourquoi cet ajout ? erreur d’impression selon certains !
    Personnellement, je ne la dis pas quand je suis lectrice et je ne réponds pas à l’acclamation car je ne veux pas entrer dans une « ritournelle »; de plus certaines lectures proposées sont vraiment difficiles à entendre ! voir la lettre de Paul à Tite pour la liturgie du 8 novembre dans un communauté de religieuses âgées… Heureusement, une autre lecture – choisie dans la Tradition de la congrégation – a été proclamée en rapport avec la mission pour aujourd’hui …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *