Pietro Torrigiani (1472-1528), Mater dolorosa, Rijksmuseum, Amsterdam

Passions des hommes. Passion de Dieu

« Jésus sera en agonie jusqu’à la fin du monde », écrivait Pascal. Sa passion est aussi celle de tous les hommes. Notre veillée de prière du Jeudi saint, après la célébration de la Cène
Colijn de Coter (1450/55-1522/32), Pietà (détail), Rijksmuseum, Amsterdam
Colijn de Coter (1450/55-1522/32), Pietà (détail), Rijksmuseum, Amsterdam

 

Veillée de prière après la célébration du Jeudi saint
(Saint-Merry, 2 avril, 20 h 15 environ)

 

« Jésus sera en agonie jusqu’à la fin du monde », écrivait Pascal.
Car il continue à mourir. Avec les damnés de la terre, les exilés et les déracinés, les victimes innocentes du mal aveugle et absurde. Dans un crash d’avion, sous les bombes de la guerre, dans un naufrage au large de nos frontières.

Il meurt avec les agonisants dans une chambre d’hôpital, les hommes et les femmes torturés. Avec les gens de la rue, les solitaires, les dépressifs.
Il meurt sur une croix, insulté, traité comme un roi de pacotille et le pire des malfaiteurs.

C’est de cette passion, de ces passions, que nous faisons mémoire ces jours-ci. Et d’un cri d’espoir qui jaillit, contre toute attente, de la croix. Car le bois du supplice devient, par l’espérance en la résurrection, le nouvel arbre de la vie, promesse d’une vie nouvelle, d’une terre où toutes les larmes, de toutes les passions, seront essuyées.

Jérémie - Moissac
Le prophète Jérémie, Moissac

Dans cet esprit nous célébrons la semaine sainte. Et nous vous proposons une veillée de prière, après la liturgie du Jeudi saint.
Nous avons choisi comme fil conducteur les « confessions » de Jérémie, ses cris, sa révolte, ses interrogations : « Pourquoi les démarches des coupables réussissent-elles ? », « Jusques à quand la terre sera-t-elle en deuil,
et desséchée l’herbe de toute la campagne ? ». Et sa foi inébranlable : « Chantez au SEIGNEUR ! Louez le SEIGNEUR ! Il délivre la vie des pauvres de la main des malfaiteurs. »

 

Vous trouverez ici les horaires de toutes les célébrations

 

 

Pietro Torrigiani (1472-1528), Mater dolorosa, Rijksmuseum, Amsterdam
Pietro Torrigiani (1472-1528), Mater dolorosa, Rijksmuseum, Amsterdam

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *