Penser les violences extrêmes ?

Un débat de Confrontations, association d'intellectuels chrétiens. Le 5 février à Paris

INVITATION 

Penser les violences extrêmes ? – La Centrafrique
5 février 2015 18H30 précises
11, rue de la Chaise 75007 Paris – métro Sèvres-Babylone 

Fin octobre dernier, dans le cadre de l’observatoire Pharos (Observatoire du pluralisme des cultures et des religions), une délégation de sept intellectuels et responsables religieux français, est partie à Bangui, pour écouter, tenter de comprendre et de faire dialoguer les intellectuels centrafricains à propos de la violence qui sévit dans le pays. Le pasteur Jean-Arnold de Clermont, coordinateur, Monseigneur Marc Stenger, évêque de Troyes, Tareq Oubrou grand imam de Bordeaux, Antoine Garapon, magistrat, Laurent Larcher, journaliste à La Croix, Françoise Parmentier, présidente de Confrontations et Jacques Sémelin, historien et politologue ont rencontré 150 intellectuels de toutes confessions et toutes disciplines.
Confrontations, propose cette soirée non seulement pour restituer et partager ce que cette délégation a entendu mais surtout pour tenter de comprendre cette extrême violence et réfléchir à ce en quoi elle nous concerne.

Table ronde animée par Françoise Parmentier, présidente de Confrontations, membre de la délégation/Bangui ; interviendront :
Jean-Arnold de Clermont, pasteur, théologien, ayant vécu en Centrafrique où il a créé le centre protestant pour la jeunesse ; en même temps, il est chargé de mission par le Conseil Oecuménique des Eglises, auprès des Soudanais réfugiés en RCA ; il est vice-président de l’observatoire Pharos.
– Antoine Garapon, magistrat, secrétaire général de l’Institut des hautes études sur la Justice, ancien juge des enfants. Il est l’auteur de plus de 30 ouvrages consacrés au droit et à la justice dont, Des crimes qu’on ne peut ni juger ni pardonner, Odile Jacob – 2002 ; Peut-on réparer l’Histoire ? : colonisation, esclavage, shoah, Odile Jacob – 2008. Il anime l’émission « Esprit de justice », sur France Culture. Il dirige la collection Bien commun aux Éditions Michalon. Il est membre du comité éditorial de la revue Esprit.
Jacques Sémelin, historien et politologue, professeur à l’Institut d’études politiques de Paris et directeur de recherche au CNRS-CERI. Spécialiste des violences de masse, auteur, entre autres, de Résistance Civile et Totalitarisme, Bruxelles, André Versaille, 2011 ; Purifier et détruire. Usages politiques des massacres et génocides, Edition de poche, points Seuil 2012 ; Persécutions et entraides dans la France occupée – Comment 75% des juifs en France ont échappé à la mort, Les Arènes, Le Seuil, 2013. Il anime le site encyclopédique www.massviolence.org

S’inscrire à : 5fevrier@confrontations.fr 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.