Pépinière de quartier. Du vert pour Paris

Le saviez-vous ? Depuis 2014, les Parisiens peuvent directement décider des investissements financés par la ville de Paris pour 5 % de son budget municipal. Du 10 au 20 septembre prochains, vous pourrez ainsi choisir 10 projets à l’échelle de la capitale parmi 77 projets de citoyens et d’associations présélectionnés pour le budget 2015. Voici celui qui a retenu notre attention.

Le saviez vous ? Depuis 2014, les parisiens peuvent directement décider des investissements financés par la ville de Paris pour 5 % de son budget municipal. Du 10 au 20 septembre prochain, vous pourrez ainsi choisir 10 projets à l’échelle de la capitale parmi 77 projets de citoyens et d’associations présélectionnés pour le budget 2015.

Voici l’article que nous a envoyé Axelle Verdier, de la communauté de Saint-Merry, et surtout n’oubliez pas de voter, avant le 20 septembre 2015 !

Un projet pour un autre style de vie
Dans ce cadre, des habitants se mobilisent pour un milieu urbain plus humain et plus sobre.
La proposition de « Pépins production, La pépinière de Quartier », à laquelle je participe et qui y a été nominée, s’inscrit dans la perspective d’un « autre style de vie »
auquel appelle le Pape François, mais également, depuis de nombreuses années, des philosophes (Egdar Morin, Dominique Bourg), jardiniers-paysagistes (Gilles Clément), penseurs et sages vulgarisateurs (Jean Marie Pelt, Pierre Rabhi), hommes de média engagés (Nicolas Hulot, Denis Cheissoux).

Pépins Production est une jeune association dont l’objectif est d’accompagner de manière responsable le processus ambitieux de végétalisation lancé à Paris, au tout début du cycle de vie de la plante. En semant des pépinières de quartier dans Paris, on va cultiver, avec et pour les habitants, de jeunes plants très variés.

S’inscrivant dans les enjeux du changement climatique et de la biodiversité, notre initiative veille à l’éthique de la multiplication du végétal (et ainsi au respect de la création) et la rend accessible à tous. La pépinière de quartier sera aussi un lieu d’apprentissage et de partage, le lieu d’une autre type de relations au cœur de la ville. Notre projet a reçu le parrainage de Jean-Marie Pelt, botaniste, écrivain et président de l’Institut Européen d’Ecologie.

 La pépinière vit au cœur du quartier
Elle approvisionne les écoles, les balconnières, les potagers des jardins partagés, les cuisiniers et les paysagistes-jardiniers et même les pieds des arbres, avec ou sans permis de végétaliser. Elle ravive les savoirs des anciens, elle s’enrichit des cultures du monde, elle fertilise les esprits créatifs.

 Renouer avec la nature au cœur de la ville pour se sentir vivant
Alternatiba, Assises chrétiennes de l’écologie, Coalition 21…. la perspective de la COP 21 en décembre prochain est un moteur de mobilisation de la société civile autour du climat. Mais les enjeux écologiques ne se réduisent pas aux questions climatiques. « Se focaliser sur le climat est une impasse politique (…). En détruisant les composantes de la nature qui sont essentielles à notre existence, c’est à l’humanité que nous faisons mal. Nous devrions remettre le bien-être de l’humanité au centre de nos réflexions sur la nature » déclarait Jean-Claude Ameisen, président du Comité consultatif national d’éthique dans un long entretien au journal Le Monde du dimanche 23 et lundi 24 août dernier.

L’humanité, ce n’est pas seulement le peuple des humains vivant sur la terre et qui pourrait diminuer ou souffrir de la raréfaction des ressources naturelles ou des bouleversements climatiques. L’humanité, c’est surtout chaque homme dans la révélation de son être sensible. La nature, par sa capacité à faire vibrer nos cinq sens -le toucher, le goût, l’odorat, l’ouïe, la vue- est, depuis le fond des temps, celle qui a la faculté plénipotentiaire de nous faire sentir vivant !  Ne l’oublions pas !

« Les habitants de cette planète ne sont pas faits pour vivre en étant toujours plus envahis par le ciment, l’asphalte, le verre et les métaux, privés du contact physique avec la nature ».
Laudato si’, p.38.

serreFaire de Paris un jardin, un sacré défi !
Végétaliser la ville, c’est se prévenir du climat en instaurant les conditions d’une ville rafraîchie et climatisée par le végétal. Mais, faire de Paris un jardin, c’est un sacré défi !

C’est dans ce bouillonnement de questions, qu’est née Pépins production pour agir sur un « approvisionnement responsable » du végétal en ville au début du cycle de vie :
Une responsabilité climatique : quelle empreinte écologique pour la fabrication d’un jardin en ville ?
Une responsabilité éthique sur le monde végétal : quels types de végétaux, quelle provenance, quel paysage pour le Grand Paris, quelles conditions de production des plants et semences, quels impacts sur la biodiversité des espèces multipliées ?
Une responsabilité sociale et citoyenne : quels bénéficiaires, quelle dynamique de végétalisation, quels moyens d’action pour les citoyens ?

« L’éducation à l’environnement- sera inefficace et ses efforts seront vains, si elle n’essaie pas aussi de répandre un nouveau paradigme concernant l’être humain, la vie, la société et la relation avec la nature. » Laudato si’, p.59

Qui sommes nous ?
… L’équipe de Pépins production, c’est déjà une quinzaine de parisiens qui, dans leur vie et leur parcours professionnel, s’engagent pour une société sobre, solidaire et joyeuse.

Nos premières réalisations :
– une petite production en serre à Pantin a permis de commencer à disperser les jeunes pousses de Pépins en pied d’immeuble ou chez des particuliers (opération « Descends ta jardinière » au sein d’une copropriété)
– une convention avec la mairie du 20e arrondissement est en cours de signature pour l’implantation d’une pépinière partagée au square Fleury.
– un projet de jardin de quartier près de Saint Augustin initié par une petite production de semis, prochainement soumis au conseil de quartier.

Nos perspectives :
– Court terme : faire fonctionner la première pépinière de quartier au printemps 2016, mettre à disposition la campagne de production de plants pour le prochain renouveau printanier, inspirer des projets de jardins de quartier, organiser des ateliers.
– Moyen terme : développer d’autres pépinières au cœur de Paris, avec les habitants autour d’un projet de quartier.

PP_Picto_apprentissage Comment nous aider ? Chacun peut participer, qui sait où cela nous conduira….
– Voter sur htpps://budgetparticipatif.paris.fr avant le 20 septembre pour le projet n°25 « Cultiver en ville » (qui mutualise d’autres propositions dynamiques).
– Adhérer à l’association pour participer à son développement et/ou recevoir des plants « Pépins prod. » au printemps 2016 !
– Financer le projet (serre, matériel de jardinage…)
– Apporter son savoir-faire et ses connaissances des plantes
– Mettre à disposition d’autres lieux adaptés dans Paris pour un développement à moyen terme (ex : une communauté chrétienne qui ouvrirait son jardin de simples et serait prête à participer à une nouvelle dynamique de vie de quartier ?).

Merci !

Axelle Verdier, jardinière de passage et membre de Pépins production, la pépinière de quartier.
https://jardinieredepassage.wordpress.com/
http://www.pepinsproduction.fr/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.