P

Prière dans la ville. Mardi 14 avril à 19 h

  Prier en communion, par-dessus  le confinement  

Nous pouvons nous retrouver tous dans le mystère de la Prière, aujourd’hui mardi 14 avril,  à 19 h, pour chanter, prier, méditer en communion les uns aux autres.
Vous pouvez allumer une petite bougie devant un Évangile ouvert dans votre coin préféré chez vous.
Nous avons rassemblé des  intentions, des actions de grâce et  des  textes de méditation.
Pour le psaume, comme d’habitude, vous pouvez alterner les voix si vous êtes deux…


Convoqués, malgré nous au désert
où se murmure l’essentiel
dans un cœur à cœur
chacun chez soi et chacun chez tous

Dieu, viens à mon aide
Seigneur à notre secours.
Gloire au Père et au Fils et au Saint Esprit,
Au Dieu qui est, qui était et qui vient. Amen.

Joyeuse Lumière, splendeur éternelle du Père,
Saint et bienheureux, Jésus-Christ.


Venant au coucher du soleil,
Contemplant la lumière du soir,
Nous chantons le Père et le Fils
Et le Saint-Esprit de Dieu.

Reste avec nous, Seigneur,
Car déjà le jour baisse,
Illumine nos yeux, au soir de cette Pâque,
Toi la lumière qui ne connaît pas de couchant.

Méditation

« C’est l’homme qui est appelé à éviter la souffrance de Dieu dans l’histoire… en lui donnant à boire lorsqu’il a soif ». M. Moore adapté par Guy Aurenche (Pour lire l’article, cliquer sur l’image). 

Graham Sutherland OM (1903-1980), Crucifixion 1946, Tate Galleries, UK

Psaume

Le claustra de l’église Saint-Merry

Écoutez, nations, la parole du Seigneur !
Annoncez dans les îles lointaines :
Celui qui dispersa Israël le rassemble,
il le garde, comme un berger son troupeau.

Le Seigneur a libéré Jacob,
l’a racheté des mains d’un plus fort.
Ils viennent, criant de joie, sur les hauteurs de Sion :
ils affluent vers les biens du Seigneur.

La jeune fille se réjouit, elle danse,
jeunes gens, vieilles gens, tous ensemble !
Je change leur deuil en joie,
les réjouis, les console après la peine.

Je t’aime, Seigneur, ma force
Seigneur, mon roc, ma forteresse,

Dieu mon libérateur, le rocher qui m’abrite, mon bouclier, mon fort, mon arme de victoire ! 
Louange à Dieu ! Quand je fais appel au Seigneur, je suis sauvé de tous mes ennemis.
Les liens de la mort m’entouraient, le torrent fatal m’épouvantait,
Des liens infernaux m’étreignaient, j’étais pris aux pièges de la mort.
Dans mon angoisse, j’appelai le Seigneur, vers mon Dieu, je lançai un cri,
de son temple il entend ma voix, mon cri parvient à ses oreilles.

Gloire au Père, au fils et au Saint Esprit Au Dieu qui est, qui était et qui vient. Amen.

Lecture du livre des Actes des Apôtres
 2, 42-47 (lecture de dimanche prochain)

Les frères étaient assidus à l’enseignement des Apôtres
et à la communion fraternelle,
à la fraction du pain et aux prières.
    La crainte de Dieu était dans tous les cœurs
à la vue des nombreux prodiges et signes
accomplis par les Apôtres.
    Tous les croyants vivaient ensemble,
et ils avaient tout en commun ;
    ils vendaient leurs biens et leurs possessions,
et ils en partageaient le produit entre tous
en fonction des besoins de chacun.
    Chaque jour, d’un même cœur,
ils fréquentaient assidûment le Temple,
ils rompaient le pain dans les maisons,
ils prenaient leurs repas avec allégresse et simplicité de cœur ;
    ils louaient Dieu
et avaient la faveur du peuple tout entier.
Chaque jour, le Seigneur leur adjoignait ceux qui allaient être sauvés. 

SILENCE (5 min)

Méditation d’un mystique du 14e siècle

Notre Dieu n’a pas de mains
il n’a que nos mains pour construire
le monde d’aujourd’hui.
 
Notre Dieu n’a pas de pieds
il n’a que nos pieds pour conduire
les hommes sur son chemin
 
Notre Dieu n’a pas de voix
il n’a que nos voix pour parler
de Lui aux hommes
 
Notre Dieu n’a pas de forces
il n’a que nos forces pour mettre
les hommes à ses côtés
 
Nous sommes la seule Bible
que les hommes lisent encore
Nous sommes la dernière parole de Dieu
l’Évangile qui s’écrit aujourd’hui

Chant 

https://www.youtube.com/watch?v=JdyAeuh51WM

La ténèbre n’est point ténèbre devant Toi, 
la nuit comme le jour est lumière.

Intentions (petit silence entre chaque intention)

De Françoise 

Pour Marie-Pierre et Bernard, Anne et Stéphane et trois de leurs enfants qui se battent chez eux contre le virus. 

De Romain

Pour ma mère qui, à 74 ans, est atteinte d’un cancer du sein 

De Thierry 

Pour Jean Claude, que nous connaissions par les équipes Notre-Dame, Pierre ex-président du conseil de quartier Saint – Gervais, la mère d’un de mes amis et ces cohortes nombreuses de travailleurs journaliers de l’Inde privés d’emploi et de ressources à cause du Covid et qui retournent à pied dans leur village natal, les transports collectifs étant arrêtés.

De Marie-Odile 

Pour ma fille Laure partie seule à l’hôpital, pour elle, son mari et ses enfants. 

De Danielle 

Pour mon ami, Jean-Louis qui se meurt.

De Sylvie

Pour un de mes clients, hospitalisé et mis en coma artificiel .

De Françoise

Le silence pour être en véritable communion avec tous nos frères et sœurs cités en grande souffrance.

Chant : https://www.youtube.com/watch?v=JdyAeuh51WM

La ténèbre n’est point ténèbre devant Toi, 
la nuit comme le jour est lumière.

Actions de grâce (petit silence entre chaque intention)

Chant : https://www.youtube.com/watch?v=GhnQQyCgvVE

Jésus, toi qui as promis d’envoyer l’Esprit 
À ceux qui te prient, Ô Dieu, pour porter au monde ton feu, 
Voici l’offrande de nos vies. 

De Odile

Période troublée, lourde de menace de maladie et de mort. Période de crise d’urgence et d’angoisse. Toi mon arrière petite-fille, tu as choisi de naître ! Merveille du mystère de la vie, j’ai envie de chanter une louange, une action de grâce, un éperdu remerciement ! »

De Bernadette

Dans ces moments où se côtoient la mort et la vie, chacune avec leur fragilités, nous te confions, Seigneur ces vies toutes nouvelles qui naissent dans cette période de confinement : Paola, Dashiell, Ninon, Louise, Valentin.
‌ 

De Danielle

Je te rends grâce, Seigneur, pour tous nos soignants, pour leur courage, leur ténacité, leur énergie, leur inventivité pour accueillir et soigner tous nos malades et permettre à ceux qui meurent de ne pas souffrir.
Et je te rends grâce pour tous ceux qui les ovationnent à 20 h et pour les cloches qui sonnent pour leur dire notre gratitude. 

De Marguerite

Mon Dieu, nous sommes comme dans l’antichambre d’une tombe, et voici que là se révèle  la beauté du visage de l’Homme dans sa fraternité : je te rends grâce pour cela. Aide-moi à vivre encore ces valeurs et ces choix lorsque le soulagement de la crise risquera d’effacer  ma prise de conscience. 

De Claire 

Merci Seigneur pour ces petits gestes de tous les jours, reçus ou donnés, qui transfigurent notre pauvre quotidien.
Merci pour l’affection échangée grâce au téléphone qui nous rapproche les uns des autres. 
Au cœur de nos simples  échanges, tu es là.

De Françoise

Je rends grâce pour tous ces échanges permis par les technologies modernes qui nous permettent de rester en lien, de prendre des nouvelles ; c’est l’occasion de resserrer les liens, de reprendre contact avec des personnes un peu éloignées. Et l’atmosphère de notre immeuble a changé.

De Romain 

Je te rends grâce Seigneur pour le monde plus beau que tu veux enfanter. Pour cela, tu comptes sur nous, sur notre fraternité, sur notre inventivité. Quand ce confinement aura pris fin et dès aujourd’hui, rends-nous disponibles et confiants pour bâtir ce monde plus juste et pour aller vers notre prochain de façon nouvelle. 

De Sylvie 

Seigneur je te rends grâce pour ceux et celles qui nous permettent de vivre nos célébrations dominicales et de semaine sainte à distance sur le site et/ou devant la télévision. À travers le jeûne eucharistique et l’absence de la présence physique de nos frères, nous sommes invités à prier autrement et à faire l’expérience de « l’ordinaire » de nombres de chrétiens en d’autres lieux ou circonstances.

De Guy  

Tu es vivant… Tu es souffrant… Tu es relevant… 
Tu es es applaudissant chaque soir ! … Merci Seigneur. 

Chant 

https://www.youtube.com/watch?v=GhnQQyCgvVE

Jésus, toi qui as promis d’envoyer l’Esprit 
À ceux qui te prient, 
Ô Dieu, pour porter au monde ton feu, 
Voici l’offrande de nos vies. 

Psaume pour les soignants (par Mission Ouvrière)

Seigneur,

Merci d’avoir semé dans le cœur de certains
Le don, le talent et la force de prendre soin.
Ce désir étonnant de remettre debout
Ceux que la maladie avait mis à genoux.
De celui qui nettoie à celle qui opère,
De celle qui rassure à celui qui transfère.
Tu as placé dans le cœur des soignants
Un trésor plus précieux que l’or et l’argent.
Mon Dieu, bénis ceux qui jour après jour
Affrontent la souffrance avec tant de bravoure.
Convertis les puissants qui depuis des années
Sur l’autel de l’argent les ont tous sacrifiés.
Donne à nos soignants la force de tenir
Contre cette épidémie dont nous craignons le pire.
Donne à chacun de nous d’agir avec raison
Pour ne pas rendre impossible leur mission.
Que cette épreuve soit une prise de conscience,
Que leurs cris d’hier étaient plein de bon sens.
Aujourd’hui, chacun d’eux est pour nous un exemple.
Demain, nous chasserons les marchands du temple. 

Chant : o toi l’au-delà de tout

Ô toi l’au-delà de tout,
Quel esprit peut te saisir ?
Tous les êtres te célèbrent ;

Le désir de tous aspire vers toi. 

En communion avec les soignants et les priants dans les hôpitaux,
avec les monastères visibles et invisibles, nous aimons dire ou chanter :

NOTRE PÈRE

Prière de conclusion

Toi le Christ, 
ami et compagnon de route,
dans les déserts des solitudes et des peurs,
donne-nous le feu de la foi,
des torrents insoupçonnés d’imagination et de création. 
Donne-nous l’esprit d’invention.
Face à la contagion du mal, donne-nous la contagion du bien.
Soyons contagieux d’amour et de service.
Au nom du Père et du fils et de l’Esprit
Amen

Chant du soir des moines (complies)

Sauve-nous Seigneur quand nous veillons,
garde-nous Seigneur quand nous dormons,
Et nous veillerons avec le Christ et nous reposerons en paix. 

Maintenant, ô Père souverain,
Tu peux laisser ton serviteur s’en aller
En paix, selon ta parole.
Car mes yeux ont vu le salut
Que tu préparais à la face des peuples
Lumière qui se révèle aux nations
Et donne gloire aux peuples de paix. 

Prochaine Prière dans la ville : mardi 12 mai 2020 à 19 h.

CatégoriesSpécial

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.