©fc

Prions avec toute la création : soirée du 8 janvier

Mois de janvier, nouvelle année, moment de vœux, de résolutions quelquefois. Durant cette soirée, nous avons cherché une cohérence entre nos prières, paroles et actes.

Un vase transparent, habitat fragile comme la Terre – est-elle encore le socle indestructible que nous croyons ? – , a été rempli peu à peu de pierres représentant les domaines prioritaires pour chacun de nous dans le soin à cette « maison commune » (expression du pape François) :
la transmission – la conversion personnelle et l’éducation – l’attention aux animaux et végétaux – la finance et le consumérisme – la culture de l’esprit critique – l’économie encadrée par la politique – la migration et l’eau – la protection du corps humain – les politiques, le collectif – la justice et la défense du plus faible.
Et vous que diriez-vous ?…

Des pierres plus petites ont symbolisé les engagements précis que nous aimerions renforcer ou prendre dans l’avenir. Un propos sur l’engagement nous a aidé à voir celui-ci autrement que comme un impératif moral :
« L’engagement n’est plus à comprendre comme le prolongement ou la conséquence d’une foi qui le précèderait. Au contraire, il est le lieu de la foi, le lieu de son avènement et de son épanouissement (…). S’engager au service des autres et du monde ne peut dès lors plus être considéré comme un devoir ou un impératif moral, mais plutôt comme la manière privilégiée par laquelle nous pouvons retrouver la foi car elle ne peut se fortifier une fois pour toute (…) : c’est dans l’expérience que se déploie la grâce qui nous fait rencontrer Dieu. » (« Plaidoyer pour un nouvel engagement chrétien » Pierre-Louis Choquet – Jean-Victor Elie – Anne Guillard – p.90).

Les souhaits d’engagements personnels concrets exprimés sont : acheter etmontrer un film (Les confessions, film sur un moine au G8) – mieux tenir compte de l’aspect politique – renforcer mes connaissances scientifiques – ne pas utiliser les sèche-main électriques – veiller à l’habitat des papillons – lire, réfléchir et écrire quotidiennement – relancer la bibliographie sur foi et écologie pour les prières mensuelles – pacifier mes relations de cycliste dans la circulation – réduire mes déchets – trouver un métier qui a un sens – marcher plus, moins utiliser la voiture – économiser l’eau.
Et vous que diriez-vous ?

Une prière du frère Aloïs, de Taizé (écrite le 1er septembre 2017 pour la journée de prière pour la sauvegarde de la Création) a conclu notre soirée :
« Loué sois-tu, Seigneur, Dieu de tout l’univers,
pour la beauté de la Terre qui t’appartient
et que tu nous appelles à recevoir comme un don, notre maison commune.
Nous te prions pour tous ceux qui cherchent à prendre soin de notre planète face aux dangers qui la menacent.
Tu fais de nous des gardiens de la Création.
Donne-nous de savoir avancer sur un chemin de sobriété et de simplicité. »

Et une phrase d’espérance pour cette nouvelle année :
« Alors que les horizons semblent voilés, il nous revient de rappeler que l’espérance ne cherche pas des solutions, mais des passages ; (…) qu’elle ouvre une brèche, qu’elle fait rouler une pierre, comme au matin de Pâques » (Plaidoyer pour un nouvel engagement chrétien- p132).

Myriam Glorieux

 Prochaine rencontre le 12 février à 19h dans l’église Saint-Merry

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.