Propriétaire: louer solidaire!

Vous avez un appartement.

Vous aimeriez le louer.

Pourquoi pas « Louer solidaire » ?

 J’ai acheté un petit 2 pièces de 35 m2 en 2000. Pendant plusieurs années je l’ai loué à une filleule puis une amie qui en avaient besoin.

Il y a 5 ans, je n’avais plus dans mon environnement quelqu’un qui en avait besoin.

Plusieurs personnes à St Merry m’avaient parlé de SNL (Solidarité Nouvelle pour le Logement). J’ai pris contact avec le responsable à Paris. Il m’a exposé les différentes possibilités

  • Donner le logement ! (ou le vendre très peu cher)
  • Le bail à réhabilitation : laisser le logement à SNL pour une durée de 15 ans, sans loyer et SNL prend en charge tous les frais et fait les éventuels travaux de réhabilitation, mise aux normes etc.
  • Le dispositif de la ville de Paris « Louez solidaire et sans risque ». Cela implique de s’engager 3 ou 6 ans renouvelables et de ne pas dépasser un loyer déterminé. (actuellement 18.48 euros le m2)
  • Encore d’autres possibilités (voir sur le site de SNL, très bien fait !)

Etant jeune retraitée et ayant besoin de toucher un loyer comme complément de revenu, j’ai choisi la 3ème solution. (Même si ce n’est pas la solution préférée de SNL ! Communiqué de SNL : Si Solidarités Nouvelles pour le Logement prend en charge des logements confiés dans le cadre de ce dispositif, elle privilégie néanmoins les autres formules. En DSCN0325effet, compte tenu des critères retenus par la Ville de Paris et L’Etat pour attribuer ces logements (famille en insertion professionnelle, séjour limité à 18 mois), ce dispositif ne permet pas d’accueillir les personnes les plus en difficulté, auxquelles s’adresse pourtant le projet de SNL.)

Après une visite de l’appartement avec le responsable, celui-ci a pris contact avec les équipes de bénévoles de l’arrondissement de mon appartement qui ont confirmé qu’ils pouvaient s’engager pour un nouvel accompagnement.

Depuis, il y a eu successivement 3 femmes seules avec un enfant, accompagnées par un duo de bénévoles. Je ne les rencontre pas directement sauf ponctuellement à l’occasion d’un de mes passages au bureau ou lors de ma participation à l’une ou l’autre fête organisée par SNL.

Le loyer m’est versé tous les mois par SNL qui m’informe s’il y a un disfonctionnement (fuite, changement ballon d’eau chaude, perte de badge, etc. ….).

Il y a la possibilité de bénéficier de déduction fiscale sur les revenus fonciers en signant une Convention à loyer intermédiaire avec l’ANAH (Agence Nationale de l’Habitat) d’une durée minimale de 6 ans.

Bref, c’est simple, rend service à la fois à des personnes dans le besoin (souvent mal logées chez des amis, familles ou hôtel) et à soi-même (relation triangulaire plutôt que duelle, il y a quelque chose de sécurisant), moins rentable qu’une location au prix du marché mais donnant quand même un revenu non négligeable.

Je trouve que c’est un dispositif très équilibré, répondant à ma double préoccupation de rentabilité et solidarité.

Contact sur le site : www.snlparis.org

 Myriam G.

Tags from the story
, , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *