Q

Quand poireaux et carottes s’humanisent

Au premier confinement, mon immeuble s’est vidé en quelques heures de la plupart de ses habitants. Mon appartement donne sur une cour et, pour voir un petit bout de ciel, il faut que j’étire le cou d’une de mes fenêtres. Ma chance fut de rencontrer, de la rue d’à côté, un voisin qui a fait mon marché. Il m’a nourrie, non seulement en légumes et d’autres ingrédients, mais aussi de paroles. Après avoir tout déposé sur le paillasson, il sonnait et j’approchais de la porte. C’est là que tout devenait merveilleux. Il m’expliquait pourquoi il avait choisi ces carottes-là et pas d’autres, tout y passait.  Pendant mon repas, je me nourrissais non seulement des légumes mais aussi des paroles qui les accompagnaient. J’en avais autant besoin que de calories. Sa voix sonore résonnait dans la cage d’escalier désertée ! Un soir, il m’appelle au téléphone : « J’ai déposé quelque chose à votre porte ». Je découvre un petit paquet. Je l’ouvre, c’est un gâteau, une religieuse au chocolat ! Le choix n’était pas anodin. Dans ma tête, en silence, me revenait  notre conversation de la veille. Me revient aussi le souvenir d’un SDF, auprès de qui j’avais déposé un petit repas, un matin de Noël. Enfoui sous des couvertures, il semblait dormir ou du moins il n’avait  pas bougé quand je m’étais approchée. Tandis que je m’éloignais,  il appelle : « Madame,  je veux vous voir. Un sourire, s’il vous plait ! » Je reviens sur mes pas, il me dit merci ! Avec un sourire, lui aussi. Beauté des gestes simples humanisés. Comment vont-t-ils être réinventés aujourd’hui ?

Jacqueline C.

Billet du dimanche 15 novembre 2020

CatégoriesNon classé
  1. Alex Mefsel says:

    Quand poireaux et carottes…

    Voici la réaction du “voisin d’à côté”

    C’est un très beau texte. Tu as bien sublimé la dureté du confinement dans un joli conte, que chacun aurait pu vivre . Et la fin est très bien du SDF le matin de Noël.
    Nourdine

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.