D

Dimanche 4 octobre. « Que votre fruit demeure »

Dans la dynamique de l’année Laudato si’,
le pape François invite à fêter la création
ce dimanche, fête de saint François d’Assise.

Dieu aimant, créateur du ciel, de la terre et de tout ce qu’ils contiennent, ouvre nos esprits et touche nos cœurs, afin que nous puissions faire partie de la création, ton don.

pape François

Chant : Laudato si’ (texte et musique : Patrick Richard)

Sois loué, Dieu créateur, joie du ciel, joie dans les cœurs !
écouter le chant

Pour le souffle de Dieu qui planait sur les eaux dès le commencement
Pour l’astre du matin et pour ceux de la nuit fixés au firmament 
Pour le feu, la lumière et aussi pour le froid
Pour l’eau et pour le vent, tout nous parle de toi… 

Laudato si’

Pour tous les océans qui dessinent la terre du levant au couchant
Pour la montagne fière, et les vastes vallées, les forêts et les champs 
Pour la fleur en bouton, le jardin qui verdoie
Pour le mil et le blé, tout nous parle de toi. 

Pour les bêtes de l’eau, de la terre ou du ciel, ce grouillement vivant
Pourl’homme et pour la femme que tu fis s’élever, et pour tous leurs enfants
Quand ils disent l’amour, quand ils tendent les bras 
Comme des frères et sœurs, ils nous parlent de toi. 

Pour la maison bâtie par les humbles de cœur qui abrite chacun
Les artisans de Paix d’une planète bleue où tout homme est voisin 
Dans l’espoir de ce jour qui bientôt lèvera 
Où ici et ailleurs, on te reconnaîtra. 

Accueil

Bonjour à toutes et à tous.
Dans les textes de la liturgie de ce dimanche, il y a un fil rouge que traverse trois des quatre textes. Ce fil, c’est l’image de la vigne que nous trouvons dans la première lecture, le psaume et l’évangile. Dans le Psaume et dans le texte d’Isaïe, la vigne symbolise la maison d’Israël, le peuple qui a fait alliance avec Dieu mais qui s’en est détourné. Dans l’Évangile de Mathieu, la vigne c’est le Royaume de Dieu, dont les chrétiens ont la tache de collaborer à la construction et de produire des fruits en abondance et des fruits qui demeurent. C’est la phrase du lutrin. « Que votre fruit demeure ».

Mais aujourd’hui 4 octobre, c’est la fête de Saint François d’Assise, ce saint qui a tant aimé et  chanté la création. Comme tous les ans depuis la publication de son encyclique Laudato si’ en 2015, le pape a instauré le mois de septembre comme un mois de prière pour la création. Cela débute le 1er septembre avec la Journée mondiale de Prière pour la Sauvegarde de la Création, et finit le 4 octobre, fête de Saint François, donc aujourd’hui.
À l’occasion du 5e anniversaire de son encyclique, le pape François a envoyé un message aux chrétiens, sur le thème de la sauvegarde de la maison commune, construit autour de cinq grands axes aux fondements bibliques. C’est un très beau texte. Il est possible de le lire sur le site du Vatican. http://www.vatican.va/content/francesco/fr/messages/pont-messages/2020/documents/papa-francesco_20200901_messaggio-giornata-cura-creato.html

Pour notre célébration qui commence, nous prierons avec les texte de la liturgie d’aujourd’hui.
Entrons dans la prière en nous mettant dans la présence de Dieu au nom du Père du Fils et du Saint Esprit.                                                                 

PREMIÈRE LECTURE (Is 5, 1-7)
« La vigne du Seigneur de l’univers, c’est la maison d’Israël »
PSAUME 79 (80), 9-12, 13-14, 15-16a, 19-20
La vigne du Seigneur de l’univers, c’est la maison d’Israël. 
DEUXIÈME LECTURE (Ph 4, 6-9)
« Mettez cela en pratique. Et le Dieu de la paix sera avec vous »
ÉVANGILE (Mt 21, 33-43)
« Il louera la vigne à d’autres vignerons »

Prière universelle

« Prendre soin de notre maison commune, car la terre est malade et les pauvres sont les premiers à en souffrir », disait le pape en 2015 dans son encyclique Laudato si’. Il nous invitait et nous invite toujours,  à « l’écologie intégrale :  prendre conscience de la gravité de la situation et de la nécessité d’une  conversion qui nous unisse tous. »
Pendant le confinement beaucoup ont réfléchi à nos modes de vie. La crise sanitaire que nous vivons a des effets dévastateurs pour une partie de la population dans le monde entier.
Seigneur, ouvre nos cœurs, que nous soyons généreux et capables de changer nos modes de vie et de consommation pour aider à construire un monde plus juste. Seigneur, nous te prions.

Maria-Cecilia Gomez

La technologie se développe à pas de géant. L’humanité devient de plus en plus dépendante de ce qu’on appelle l’intelligence artificielle qui avance comme un rouleau compresseur, provoquant d’une part l’isolement et l’exclusion des plus âgés et des plus pauvres, et d’autre part  une surconsommation de gadgets et d’énergie, et une sorte d’aliénation technologique.
Seigneur de la vigne qui est ton royaume, éclair- nous pour que la science et la technologie ne deviennent pas des instruments d’exclusion ou d’aliénation, mais des outils précieux au service de l’humain et de la nature pour contribuer à bâtir ton règne de justice et de paix.

Gerardo Ramos

Envoi

Notre célébration s’achève. Partons avec les paroles de Saint Paul :
« Ce que vous avez appris et reçu, ce que vous avez vu et entendu de moi, mettez-le en pratique. Et le Dieu de la paix sera avec vous ».
N’oublions pas l’appel du Pape sur le sauvegarde de notre maison commune.

Maria-Cecilia Gomez
CatégoriesCélébration
  1. Jacqueline Casaubon says:

    J’ai relu avec grand plaisir le texte du chant Laudato si’ de Patrick Richard, chanté dimanche. Merveilleuse louange à la création.
    Merci, j’espère qu’on aura l’occasion de le retrouver souvent le dimanche et le mercredi soir au partage eucharistique.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.