©fc

Quelques échos de l’Équipe Pastorale

Nous manifestons ainsi notre volonté de communiquer car l’information nous semble être le premier ingrédient de la coresponsabilité dont chacune et chacun, dans toute la communauté, possède sa part à assumer.

Eh bien, c’est fait ! Le dimanche 20 mars, environ 200 membres de la communauté ont – à 80 % et plus – choisi Myriam Glorieux, François Corpet, Alain Prat et Michel Bourdeau pour former aux côtés de Daniel Duigou, la nouvelle Équipe Pastorale (EP). Nous mesurons la confiance qui s’est portée sur nous et nous vous en remercions vivement. Le taux de participation et les scores obtenus par les candidats reflètent le besoin ressenti par la communauté d’une EP qui se mette au service de l’ensemble comme avait pu le faire nos prédécesseurs. Nous remercions chacun des membres de l’équipe à laquelle nous succédons pour leur mission souvent menée discrètement dans un contexte difficile.

Au cours de plusieurs réunions et avec tous les nominés, nous avons beaucoup échangé. Nous aurons d’autres occasions pour exprimer comment nous allons mettre en œuvre le TOP (Texte d’orientations pastorales) qui est notre guide commun.

Aujourd’hui, nous souhaitons juste donner quelques échos de la toute première réunion de l’EP qui s’est tenue jeudi dernier. Nous manifestons ainsi notre volonté de communiquer car l’information nous semble être le premier ingrédient de la coresponsabilité dont chacune et chacun, dans toute la communauté, possède sa part à assumer.

Devant la tâche à accomplir et compte tenu de la vingtaine d’urgences à traiter, nous avons décidé de nous réunir toutes les semaines. Mais, ce rythme de rencontre n’est pas qu’opérationnel, il forgera la fraternité de notre équipe. Nous allons mettre au point les moyens permettant la transmission et la remontée des informations nécessaires à la vie de notre communauté. Par exemple, nous avons déjà décidé de conserver, chaque premier dimanche du mois, “La Voix au Chapitre“ (rendez-vous donc au 3 avril). Nous reprendrons l’habitude qu’au moins l’un d’entre nous se tienne sur le “carré“ pour dialoguer à la fin des célébrations. D’autres projets allant dans le sens d’une meilleure communication interne sont à l’étude. Toutes vos suggestions seront les bienvenues.

Parmi les priorités repérées, l’EP a été saisie des problèmes  de l’association « Les Fabriciens de Saint-Merry » qui gère l’Accueil Musical  animé avec succès depuis huit ans par Miguel Yisraël. Les Fabriciens traversent une crise notamment car l’association n’a pas été réellement gérée depuis le départ de Denis Caillet en 2012. François Corpet a été missionné par l’EP pour trouver une solution qui assure l’avenir en respectant les personnes.

Nous voulons conclure avec un extrait d’un texte* de Madeleine Delbrêl qui a alimenté notre méditation en début de réunion. Avec elle, nous nous demandions pourquoi ne pas nourrir notre silence avec « les pas des foules dans la rue, les voix des femmes au marché, les cris des hommes au travail, le rire des enfants au jardin, les chansons qui sortent des bars ? Tout est bruit des créatures qui s’avancent vers leur destin, tout est écho de la maison de Dieu en ordre ou en désordre, tout est signal de la vie à la rencontre de notre vie. » C’est pour nous une autre expression de  “L’Évangile dans la Ville“.

L’Équipe pastorale

* “Nous autres gens des rues“ (1938), Éditions du Seuil, collection “Livre de vie“, 1971.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.