Qu’est ce qui nous arrivera quand on sera mort ?

Avant de s’attaquer à cette grave question, Corinne nous apprend un nouveau chant pour nous mettre dans la confiance de Dieu : « Garde moi, mon Seigneur,  J’ai fait de toi mon refuge, j’ai dit au Seigneur tu es mon Dieu, je n’ai d’autre bonheur que toi, Seigneur tu es toute ma joie ! »

ensembleDans un tour de table, tous les enfants ou presque, s’expriment sur la question du jour : qu’est-ce qui nous arrivera quand on sera mort ?

–        C’est fini, tout s’arrête, il fait noir et c’est le vide !

–        Nous montons au ciel, et Dieu choisit où l’on va, au paradis, ou en enfer !

–        Notre âme laisse notre corps ; notre corps flotte et nous sommes baignés dans une grande lumière qui nous envahit entièrement…

Au fil des mots échangés, nous essayons d’apprivoiser notre parole sur la mort en questionnant notre vécu des enterrements : Avez-vous déjà assisté à un enterrement ? Etait-ce celui de quelqu’un que vous aimiez beaucoup ? Etais-tu triste ?  et les autres, comment étaient-ils ?

Les expériences sont diverses et variées : oui c’est parfois  très triste, mais ça peut être aussi joyeux de se retrouver tous autour de la personne ! Ça dépend, souvent, c’est un peu les deux à la fois !

photo3Dans la petite BD des pages 2 et 3 du livret, pourquoi les enfants ne veulent-ils pas suivre leur grand-mère au cimetière ? Chacun est invité à inscrire sa réponse dans le livret. Une façon sans doute de se positionner face à la mort, cette inconnue qui fait partie de notre vie ! En tous cas, il nous arrive d’avoir envie de parler à ceux qui sont morts et qu’on aime. Puis chaque enfant est alors invité à écrire une prière à la personne qu’il aime et qui est morte…

Mais au fait, dans la Bible, les hébreux n’ont-ils pas eu à se libérer de la mort ? Nous abordons le récit de l’Exode (livret) : le peuple juif, mené par Moïse, quitte l’Égypte et travers le désert vers une terre inconnue : Dieu va lui faire une promesse… Cette histoire, raconte une sorte de passage, la Pâque, d’un pays à un autre, d’un état à un autre. Et si nous étions aussi un peu le peuple juif ? Et si notre vie était une sorte de traversée vers quelque chose que Dieu nous promet ? Et si la mort était un passage vers la Vie ?

Quelle alliance Dieu fera-t-il avec son peuple ? En quoi cette alliance tisse-t-elle un lien avec notre vison de ce qui se passe après la mort ?? ? Autant de questions que nous aborderons au cours des prochains ateliers (31 mai et 28 juin).

photo2Et le moment de l’intériorité est venu. Nous lisons le psaume « Le seigneur est mon berger », chacun peut reprendre et dire à haute voix, le mot, la phrase qui lui plait. Les enfants s’approprient très vite cette façon de prier et de méditer… Vient ensuite le Notre Père et il est déjà temps que l’atelier prenne fin car les adultes sont arrivés et viennent chercher les enfants !

Nous nous sommes retrouvés autrement pour la fête de la foi et des enfants le 12 avril. Au cours de la cérémonie, Marius et Marion font fait leur baptême, Agathe, Marion, Clémence, Noé et Samuel ont reçu pour la première fois, le sacrement de l’Eucharistie.

Fraternellement

L’équipe d’animation des 7-11 ans

Anne Rollet, Catherine-Marie Vernier, Corinne Vorms et Nicolas Maurin

1 Commentaire

  • Quelle excellente idée de nous associer ainsi à la réflexion des enfants. Nous avons beaucoup à apprendre d’eux sur cette grave question. C’est une transmission de la foi en sens inverse, au moins un échange enrichissant pour les uns et les autres. Le catéchisme « question de celui qui sait-réponse de ceux qui récitent » est bien tombé aux oubliettes de l’Histoire. Merci aux enfants, merci à l’équipe des 7-11 ans. À suivre…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *