©fc

«Resplendis, elle est venue ta lumière»

3 janvier 2016
L’Épiphanie du Seigneur
Année C

Voici que l’étoile que les mages avaient vue à l’orient
les précédait,
jusqu’à ce qu’elle vienne s’arrêter au-dessus de l’endroit
où se trouvait l’enfant.
Quand ils virent l’étoile,
ils se réjouirent d’une très grande joie.
Ils entrèrent dans la maison,
ils virent l’enfant avec Marie sa mère ;

©fc
©fc

et, tombant à ses pieds,
ils se prosternèrent devant lui.
Ils ouvrirent leurs coffrets,
et lui offrirent leurs présents :
de l’or, de l’encens et de la myrrhe.
Mais, avertis en songe de ne pas retourner chez Hérode,
ils regagnèrent leur pays par un autre chemin.
(Mt 2, 9-12)

 

Commentaire

Hérode, sinistre personnage qu’on voudrait bien éviter de croiser, grand persécuteur en chef, massacreur d’enfants, prêt à tout pour préserver son pouvoir, aveugle à la situation de son peuple, imbu de lui-même. Bref, une sorte de Bachar el Assad de l’époque.
Evidemment, avec un tel portrait, j’ai un peu de mal à voir en quoi ce personnage me concerne aujourd’hui.
Mais Hérode, qui reçoit les mages en secret, Hérode et ses petites manœuvres minables pour instrumentaliser à son profit ses interlocuteurs, Hérode, qui ne dévoile pas ses intentions, Hérode incapable de voir ce qui se passe juste à côté de chez lui, tout cela m’est hélas beaucoup plus familier.
Car moi aussi, comme Hérode, il m’arrive d’être aveugle aux signes des temps, à la détresse de mes frères, ou pire, de détourner mon regard, même lorsqu’ils sont juste à côté de moi, tout occupé à préserver mon petit confort et mes habitudes.
Car moi aussi, comme Hérode, il m’arrive d’emprunter des chemins tordus, de faire des coups en douce, d’user de manière pas très transparente du petit pouvoir que j’ai à mon niveau pour arriver à mes fins, que ce soit au boulot ou dans mes responsabilités associatives, évidemment pour la bonne cause, comme je me dis aussitôt pour me rassurer.
Et dans notre Communauté de Saint-Merry, où la question du pouvoir est actuellement si sensible que nous n’arrivons pas à constituer une équipe pastorale, sommes-nous toujours exempts de mesquineries, de coups bas, de non-dits ?

Le pouvoir existe dans tout groupe humain, le pouvoir est nécessaire, mais ce récit de l’Epiphanie nous propose un renversement absolu : passer du pouvoir au service. Et le vrai pouvoir, celui qu’Hérode n’a justement pas exercé, c’est le pouvoir de choisir notre vie, de choisir de nous mettre au service, de choisir de nous engager sur un autre chemin.

Vincent Moreau

Homélie 

(Après le commentaire de Vincent, il m’a été demandé de faire une homélie, moins personnel qu’un commentaire théoriquement, pour répondre à la curiosité que peut inspirer le nouveau venu que je suis, ai-je entendu durant notre préparation mardi ! Mais je tiens à préciser que je suis ici à St Merri depuis plus d’un an régulièrement, de retour sur la région parisienne désormais, et que j’ai été présent à St Merri il y a 10 ans.) 

Le Nouveau venu en ces temps de fête, c’est le Christ. Peut-être plus pour nous d’ailleurs, bons chrétiens que nous sommes, qui venons le célébrer ensemble tous les dimanches, et qui fêtons Noël et l’Epiphanie chaque année. Le nouveau venu ! Que peut-il nous apporter encore de neuf ? … S’il n’est plus le nouveau venu en nos vies, malheureux sommes-nous !… Il n’est surtout plus le nouveau venu, notre lumière, si nous repartons par le même chemin…

QUEL CHEMIN ALORS ? Les mages étaient eux, à la recherche du roi des juifs qui venaient de naître. Ils veulent se prosterner devant lui, et ils le font. Puis, après lui avoir fait des offrandes, ils s’en retournent chez eux par un autre chemin. Sans passer par Jérusalem, sans retourner voir le roi Hérode ni les chefs des prêtres et les scribes. Ils s’en retournent dans leur quotidien, par un autre chemin. Ce nouveau venu les pousse à repartir autrement. Et nous ? que nous fait ce nouveau venu, annoncé et attendu dans la joie, comme semble l’indiquer cette première lecture entendue, tirée du livre d’Isaïe.

CHEMIN DE JOIE A PARTAGER. Resplendis, elle est venue ta lumière ! Ce nouveau venu nous invite à la joie, à la lumière et à en resplendir ! Au fond de nous-mêmes, c’est-ce que nous avons envie de partager à ceux qui ne connaissent pas notre espérance, et qui désespèrent devant les difficultés de leur vie. En tous cas, c’est ce que nous souhaiterions, mais nous n’en sommes pas toujours nous-mêmes capables. Et pourtant, c’est cette force-là que les non croyants, ou nos amis loin du temple, peuvent nous reconnaître, devant la mort en particulier. « Je manque d’amour, de tendresse mais je me raccroche à Dieu » me partageait aussi un ami le soir de Noël.

CHEMIN DE JOIE A CHERCHER. Les mages arrivent à Jérusalem et indiquent qu’ils ont vu se lever une étoile. Ils repartent vers Bethléem et voilà que l’étoile qu’ils avaient vu les précédait. Quand ils virent l’étoile, ils éprouvèrent une très grande joie, nous dit l’Evangile. Une très grande joie : manifestation de l’Esprit de Dieu. Qui que nous soyons, croyants, chrétiens ou pas, chercheurs de Dieu comme les mages, nous sommes tous invités à le demeurer : des chercheurs de Dieu, pour retrouver les pas de Dieu, pour retrouver son étoile, et être attentifs à l’étoile de sa présence à nos côtés et dans le cœur de ceux qui nous entourent. Dieu ne se manifeste pas toujours où on l’attend : le roi des juifs ? Le Messie ? Dieu ? dans une mangeoire ? …Il se manifeste dans la brise légère nous indique aussi la Bible…

UN AUTRE CHEMIN POUR TEMOIGNER DE LA JOIE SEREINE DE SA PRESENCE AUTOUR DE NOUS ET POUR INCARNER CE NOUVEAU VENU. Nous sommes ainsi désormais invités à manifester sa présence, nous ses disciples. Le nouveau venu, nous sommes invités à l’incarner par nous-mêmes, pour témoigner, ensemble aussi. « Voyez comme ils s’aiment, n’est-ce pas ? » Les catéchumènes, les recommençants, les jeunes, comment découvrent-ils le nouveau venu dans leur vie ? …Soyons étoiles, humblement, pour le manifester présent : Dieu Sauveur en Jésus Christ.

Que ce nouveau venu, radicalement nouveau dans sa royauté, à qui les mages apportent de l’or, signe de la royauté, nous transforme, dans notre manière de vivre nos petits et grands pouvoirs, chacun et chacune.
Que ce nouveau venu, radicalement nouveau dans sa divinité, à qui les mages apportent de l’encens signe de la divinité, nous élève dans notre manière de vivre notre humanité et notre fraternité.
Que ce nouveau venu, radicalement nouveau à qui les mages apportent de la myrrhe, signe de l’embaumement des morts, nous amène à vivre les passages et les Pâques nécessaires, pour retourner à notre quotidien autrement, par un autre chemin.
Laissons-nous surprendre par les manifestations de Dieu, qu’elles viennent de la voix de l’Ange – comme aux bergers-, voix de Dieu par excellence dans le langage biblique, ou qu’elles viennent de signes du Cosmos comme l’étoile -pour les mages- ou d’un songe, pour eux encore.
Laissons-nous surprendre par les manifestations de Dieu, qu’elles viennent de la parole bienveillante, d’un regard aimant ou d’un geste touchant d’un frère, d’une sœur, croyant, non croyant.
Dieu se manifeste dans nos vies de tous les jours; il nous faut prendre le temps de nous arrêter pour percevoir ces signes.
Dieu se manifeste à travers nos vies partagées ; il nous faut prendre le temps de vivre ces rencontres qui nous sont données.
Je viens de passer 2 jours avec les moines de la Fraternité Monastique de Jérusalem au Monastère du Mont St Michel. Le regard plein de sérénité du prieur, son bonjour plein de douceur, ses poignées de main si chaleureuses, la sérénité de son visage, oui une manifestation parmi d’autres pour moi de la présence du Christ en cet homme. Et alors un désir, oui, d’aller porter cette paix manifeste, à tous ceux et celles qui en ont tant besoin ; Chercheur d’étoile, resplendis car voici ta lumière ! Cet enfant qui fait naître des hommes et des femmes enfants de Dieu, il ouvre le chemin, un chemin unique à chacun et chacune, à bâtir, notre vie ! Joie pour tous les hommes et pour toutes les femmes ! Chantons-le !

Dominique Lambert

 

Tags from the story
, ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *