« Restez éveillés »

« Veillez donc, car vous ne savez pas quand vient le maître de la maison... il ne faudrait pas qu’il vous trouve endormis. Ce que je vous dis là, je le dis à tous : veillez ! »

 

30 novembre 2014
1er Dimanche de l’Avent
Année B

Lectures

1ère lecture : « Ah ! Si tu déchirais les cieux, si tu descendais ! » (Is 63, 16b-17.19b ; 64, 2b-7)
2ème lecture : Nous attendons de voir se révéler notre Seigneur Jésus Christ (1 Co 1, 3-9)
Evangile : « Veillez, car vous ne savez pas quand vient le maître de la maison » (Mc 13, 33-37)
.

Entrée en Eglise de Clarisse, Juliette,  Laurent, Léopold, Mathilde

Frères,
à vous, la grâce et la paix, de la part de Dieu notre Père et du Seigneur Jésus Christ.
Je ne cesse de rendre grâce à Dieu à votre sujet,
pour la grâce qu’il vous a donnée dans le Christ Jésus ;
en lui vous avez reçu toutes les richesses, toutes celles de la parole
et de la connaissance de Dieu.
Car le témoignage rendu au Christ s’est établi fermement parmi vous.
(Paul aux chrétiens de Corinthe)

 

Rester éveillé…   Ne pas s’endormir sur des certitudes…
Il y a pour cela, je crois, un bon moyen : se mettre en marche à la rencontre de l’autre. Une rencontre qui engendre la confiance. Une rencontre qui est source de joie même si elle nous remet en question. Une rencontre qu’il faut veiller à ne pas manquer car c’est finalement une rencontre avec l’amour de Dieu.

Aujourd’hui, pour ce commencement de l’Avent, notre communauté a la joie de rencontrer Clarisse, Juliette, Laurent, Léopold et Mathilde qui se sont mis en marche vers Jésus-Christ. Depuis plusieurs mois ils se préparent au baptême. Ils vont maintenant recevoir le signe de la Croix.

Le signe de la Croix est le premier geste pratiqué lors d’un baptême. Leur baptême commence donc aujourd’hui et se terminera au cours de la prochaine veillée pascale, en même temps que celui de Camille qui a déjà reçu ce signe parmi nous. Ils recevront alors également la Confirmation et l’Eucharistie comme provisions de route car le baptême n’est qu’une étape dans la vie du chrétien.P1050651

Ils vont être signés par Daniel, le prêtre qui suit ces démarches puis par leurs accompagnateurs.
Ils nous diront un peu après un mot de ce qui les a conduits ici.
Clarisse, Juliette, Laurent, Léopold et Mathilde, avancez-vous pour recevoir ce signe qui marque votre entrée dans l’Eglise.

Hubert Lassus

En ce jour, qu’attendons-nous de l’Eglise? Que lui demandons-nous?
Vous cinq en demandant le Baptème ?
Nous tous en veillant vers Noël?
Nous demandons toutes les richesses de la Parole et de la connaissance de Dieu.   A nous ensemble de les rechercher toujours  et d’oser  les partager.
Nous demandons à l’Eglise d’oser nous laisser marcher, avancer, aller ensemble vers l’Avenir, sans rester rétrécis, recroquevillés, enfouis dans…quelles certitudes???

Nous voulons que notre communauté d’Eglise et toute l’Eglise soient  ouvertes à tous les vents, à tous les hommes et femmes de ce temps. Que cette Eglise de Jésus-Christ accueille l’humanité entière:
Les exilés que nous sommes tous
Les pauvres et les malades, les blessés de la vie
Les enfants des rues du monde
Les personnes agées et seules
Les jeunes ou moins jeunes qui cherchent sens
Nous demandons qu’aucun don spirituel ne leur manque, ne nous manque.

Nous voulons aller ensemble sur le Chemin de Dieu avec Jésus-Christ, chemin de joie, de paix, d’espérance, de communion.
Nous voulons que POUR  TOUS  VIENNE  TON JOUR !

Marie-José Audollent

Je voudrais adresser quelques mots aux nouveaux catéchumènes au nom de la communauté, j’espère que vous vous reconnaitrez vous aussi dans ces quelques mots !
Clarisse, Juliette,  Laurent, Léopold, Mathilde

En début de célébration, vous avez été marqués du signe de la croix, je voudrais évoquer ce signe symbolique sous 2 aspects.
Je vois le Christ comme le plus grand agitateur, perturbateur et empêcheur de tourner en rond que cette terre ait porté. Il y a 2000 ans, ses contemporains l’ont mis sur une croix pour qu’avec les 2 pieds et les 2 mains bien cloués, il arrête de s’agiter et de nous agiter. Mais voilà, il est ressuscité, il continue de nous mettre debout et de nous agiter, et vous avez décidé vous aussi de vous laisser agiter par lui, bravo !
Je vois aussi la croix comme ce symbole formidable, avec sa dimension verticale, à une extrémité un Dieu qui nous aime et veut nous tirer vers le haut, à l’autre la pesanteur qui, comme chacun sait, nous tire vers la bas, tout comme nos propres pesanteurs. Et puis la dimension horizontale de la croix, bras ouverts qui nous interdit de nous refermer sur nous-mêmes et nous appelle à nous ouvrir aux autres.
Le signe de croix, c’est pour nous cette volonté de résister à toutes les pesanteurs et d’ouvrir, avec d’autres, un chemin d’espérance et de liberté.
Lundi dernier, nous avons décidé d’inscrire cette phrase sur le lutrin : restez éveillés ! Comme pour les bouddhistes, notre combat de tous les instants, c’est de rester éveillés et de progresser dans cet éveil. C’est tout sauf facile, c’est perturbant, c’est dérangeant, c’est une oscillation permanente entre un oui et un non, entre une acceptation et un rejet de cet appel qui veut nous tirer vers le haut.
Ce matin, vous avez répondu oui à cet appel et vous confirmerez votre oui à la veillée de Pâques. Soyez les bienvenus sur ce chemin que nous essayons de parcourir ensembles, en communauté !

Michel Bouvard

Tags from the story

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *