Retour sur la question des réfugiés

La question des réfugiés venus par la Méditerranée est largement abordée dans les médias et a donné lieu à des décisions européennes. Le pape François a contribué à cette prise de conscience. Cependant, la France traîne des pieds et limite drastiquement le nombre de demandeurs d’asile qu’elle accepterait de recevoir. Les personnes fuient pourtant, semble-t-il, des pays en guerre comme la Syrie ou dictatoriaux comme l’Erythrée voire l’Etat islamique. L’Allemagne est plus accueillante que nous. Les responsables français sont tétanisés par le Front national. Certes, la crise financière est à l’origine d’un chômage terrible mais les responsables ne sont ni les immigrés ni les réfugiés. J’ai plus peur du Front national et des marchés financiers que des réfugiés. Ne risquons-nous pas d’en venir à traiter les demandeurs d’asile comme nous l’avons fait des juifs pendant la Seconde guerre mondiale ?

Marie-Hélène Terrier

Billet du dimanche 28 juin 2015

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *