©fc

Risquer sa vie pour annoncer l’évangile ?

Le film Silence de Martin Scorsese sorti l’an dernier est tiré du roman éponyme publié en 1966 par l’écrivain catholique japonais Shusaku Endo. C’est l’histoire de deux missionnaires portugais qui, arrivés au Japon en 1632, sont en butte aux persécutions les plus pernicieuses.

Rapidement arrêtés, les prêtres sont soumis à un horrible chantage. Il leur suffirait de renoncer à la foi catholique en piétinant une image du Christ pour mettre fin à la souffrance de leurs ouailles. Que faire face à cet affreux dilemme : renoncer publiquement à sa foi et sauver des vies ? Ou bien, dans l’orgueil du martyre, condamner des innocents à périr ?

Après un long combat intérieur, et alors que l’on torture sous ses yeux des chrétiens japonais, Rodrigues, un des prêtres, entend la voix du Christ qui lui dit : « Piétine ! Piétine ! Mieux que quiconque je connais la souffrance. … C’est pour partager la douleur des hommes que j’ai porté ma croix ! ». Rodrigues finit par fouler au pied l’image du Christ et les chrétiens sont libérés.

Les interrogations de ce livre restent d’une brulante actualité. De nombreux chrétiens sont aujourd’hui persécutés à travers le monde. Et nous ? Quel prix sommes-nous prêts à payer pour témoigner de notre foi ? Comment porter une parole vraie qui puisse toucher des personnes dont la culture est très éloignée de notre tradition judéo-chrétienne ? Peut-être en commençant par notre propre conversion intérieure et l’accueil du tout autre…

Isabelle L.

Billet du dimanche 25 novembre 2018

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.