Pour Saint-Merry, descendez Gare de Lyon

Deux splendides photos de la Nuit Blanche à Saint-Merry ont orné tout récemment la Galerie des fresques menant aux quais de la gare de Lyon. Cocorico ? La chronique de Jean Deuzèmes

On ne peut manquer ces photos splendidement composées. Cocorico pourraient dire certains. Mais on peut aller plus loin.

Sur un fond jaune, les deux photos (sur quatre, excusez le peu !) de Quentin Chevrier en bleu et violet sont très visibles. Ce n’est pas une expo sur Saint-Merry, mais une initiative conjointe entre Nemo, la Biennale qui a co-organisé avec le Centre pastoral « À notre étoile » de Children of the Light, et SNCF Gares & Connexions, la branche de la SNCF en charge de la gestion, de l’exploitation et du développement des 3 000 gares françaises. Celle-ci œuvre également à ce que ces « villages urbains » que sont les gares contribuent à la diffusion de la culture auprès de tous les publics.

Nous savions que Saint-Merry était photogénique, notamment durant les grands évènements artistiques mais ici le lieu est désigné comme un lieu de la création contemporaine, et montré sous trois aspects : le volume, la foule, la lumière hors du commun. On y voit des gens qui admirent une innovation artistique, basée sur les arts numériques.

Mais pour plagier le rappel d’une autre époque de la Sncf,  » Attention une œuvre peut en cacher une autre », le grand titre de l’affiche porte sur une autre création, juste à côté : une œuvre techniquement fascinante de 30 m de long, Semi-senseless Drawing Modules, de deux artistes japonais liés aux médias numériques So Kanno et Yann 02. Il s’agit d’une œuvre en train de se faire devant vos yeux, de manière aléatoire, grâce à une multitude de petits robots autonomes, dessinateurs post-humains qui s’activent en permanence. Ils sont reliés à des capteurs qui leur envoient des données sur le passage des usagers, la température ou le degré d’humidité dans la gare. Partant du principe que les facteurs environnementaux ont une influence sur nos états d’esprit, les artistes représentent ainsi le « ressenti » des machines.

SEMI-SENSELESS DRAWING MODULES from yang02 on Vimeo.

En outre, le titre de cette exposition est lié à un autre événement où se trouve présent Nemo, « Les faits du hasard » présenté au fameux centre culturel CENTQUATRE-PARIS, lieu de la jeunesse créative dans le 19éme.

Ainsi, le « cocorico » doit être remis à sa juste place. Saint-Merry, lieu patrimonial s’il en est, se trouve associé à une chaîne de signifiés, à un espace et à des formes de l’hypermodernité culturelle : les arts numériques, le CENTQUATRE-PARIS, la gare lieu de la mobilité par excellence et des foules jouant le rôle de chambre d’écho. C’est très flatteur car les arts numériques n’y ont pas une grande place (notamment du fait de leurs contraintes propres et de leurs coûts).

Cette représentation de Saint-Merry n’est sans doute pas partagée par tous les membres de sa communauté car certains sont toujours surpris par la culture de notre temps en dépit des efforts faits par le Collège des arts visuels, les Rendez-vous contemporains et le site Voir et Dire.

© Quentin Chevrier. Saint-Merry 2016

Elle interpelle en creux le classicisme avec lequel on peut concevoir des expositions permanentes ou on occupe certains espaces à Saint-Merry. Dit d’une autre manière, le lieu et la communauté sont-ils réellement en phase avec la sensibilité et la culture de toute une génération vivant dans le numérique et à ce qu’elle véhicule comme questions ou visions  sur l’homme et son environnement ? Probablement oui, lors de quelques nuits. Pourrait-on faire durer ces temps d’exception, faire que ces photos merveilleuses  de Quentin Chevrier reflètent une intelligence permanente et une plus grande ouverture créative ? Et si cela était le sens de vœux pour 2018,  dans la suite de ceux de Daniel ?

Jean Deuzèmes

 

 

Retrouvez les photos de Quentin Chevrier sur Flickr

Et parmi elles :

© Quentin Chevrier.Nuit Blanche 2017
© Quentin Chevrier.Nuit Blanche 2017
© Quentin Chevrier.Nuit Blanche 2017

PS : Vous êtes intéressé (e) par l’art contemporain et par ce type de questionnement ? Vous souhaitez découvrir des œuvres, des artistes, des expositions au travers des commentaires du réseau des arts visuels à Saint-Merry ?

Merci de faire connaître ce site dans vos réseaux.

 

 

Tags from the story
,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.