Saints et saintes de Dieu

« Mon Dieu, vous qui embrassez d'un regard les millions d'années-lumière de notre univers... écoutez la prière que nous vous adressons en ce jour dans la communion des Saints ». De Christian Manuel
Fra Angelico, retable de Fiesole, 1423-1424
Fra Angelico, retable de Fiesole, 1423-1424

Prière pour le Samedi 1er Novembre 2014, fête de la Toussaint

Mon Dieu, vous qui embrassez d’un regard les millions d’années-lumière de notre univers, vous qui tenez mille ans pour un instant et un instant pour mille ans, vous qui contemplez notre terre dans un éternel présent depuis sa création, vous qui êtes hors du temps, et qui pour cette raison nous laissez notre entière liberté, écoutez la prière que nous vous adressons en ce jour dans la communion des Saints qui soutiennent comme autant de colonnes de justice la cathédrale de notre humanité.

En vous recevant, je voudrais, Seigneur, rejoindre dans le même élan tous ceux qui vous recherchent depuis le commencement du monde,

tous ceux qui ont eu soif de vous connaître avant que vous ne nous ayez donné votre Fils,

tous ceux qui entendaient, avant même Votre Incarnation, dans le silence du plus profond de leur âme, Votre Parole s’énoncer pour leur seul coeur, mystérieuse et inconnue, mais déjà capable de les faire entrer à l’avance dans l’économie de votre Salut,

tous ceux qui vous ont aimé sans que nul ne garde le souvenir de leur passage sur terre,

tous ceux qui par leur intelligence lumineuse vous ont servi en communiquant aux hommes un reflet de votre éternelle Sagesse,

Fra Angelico, retable de Fiesole - détail, 1423-1424tous ceux qui ont donné leur vie pour ceux qu’ils aimaient, tous ceux qui, sans cesser de croire en Vous, vous ont demandé dans un cri venu du fond de leur détresse et de leur obscurité pourquoi vous les aviez abandonnés,

tous ceux et celles qui dans chaque instant d’une vie humble et sans couleurs vous ont offert le lent déroulement de leurs journées de labeur,

tous les Justes qui sont morts sans être sûrs que vous existiez,

tous les François d’Assise qui vous ont chanté en dansant, tous les Thomas More qui, porteurs des pouvoirs temporels, vous les avaient remis au péril de leur vie,

tous les Vincent de Paul qui se sont épuisés à tenir la main des damnés de la terre,

toutes les Edith Stein dont le don se confond avec leur vie et avec leur mort,

tous les ermites du désert qui ont consumé leurs forces dans le feu du buisson ardent,

tous les hommes et les femmes qui ont animé votre création depuis la première aube sur le premier matin et vous ont loué par leur vie, leur travail et la joie qu’ils ont répandu autour d’eux…

Ce sont tous ceux-là, Mon Dieu, que je voudrais rejoindre un jour, et que je prie ce matin, afin qu’ils me soutiennent dans le lent cheminement de mon existence terrestre et me préparent une place au milieu d’eux, auprès de Vous.

Aujourd’hui, Mon Dieu, alors que nous fêtons cette communion universelle de vos Saints, donnez-moi d’éprouver que je suis lié à eux par le don de votre Amour et de votre Sagesse, donnez-moi d’en tirer la force surhumaine qui seule me permettra de remettre entre vos mains ce que je suis. Afin que vous m’habitiez  et que je complète dans la foi, l’amour, la transparence, l’innocence, la charité et la fortitude ce qui manquait encore à votre passion pour parachever votre Création.

Alors, Seigneur, je passerai cette porte qu’on appelle la Mort pour me présenter devant vous. Vous m’interrogerez : Avec quoi viens-tu à moi?  Je vous dirai : Je viens avec Toi-même, et Vous me répondrez : C’est ainsi que nous t’accueillons, dans l’assemblée des Saints.

Christian Manuel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *