©fc

Sans le savoir, vous parlez japonais

Le japonais est une langue pleine de surprises et de concepts intéressants. Voyez plutôt :

Hachi signifie « abeille » et Kuma veut dire « ours ». En combinant les deux mots, on obtient Kumabachi qui signifie « grosse abeille ».

Kotoba signifie « mot » et Damashi « esprit ». Cette fois, la combinaison produit Kotodama qui veut dire « l’esprit des mots ». Cela fait référence au fait que les mots prennent parfois un deuxième sens en plus de leur signification littérale. De ce fait, le choix des mots est doublement important, en particulier pour écrire une lettre.

Yaoyôrozû a le sens de « 8 millions de dieux ». Cela signifie, dans la philosophie shinto qui imprègne la culture nippone, qu’il y a un dieu en toutes choses. C’est pour cela que la plupart des Japonais ont un grand respect pour tout ce qui fait partie de leur environnement, les choses aussi bien que les êtres vivants.

Gaman : endurer. Très pratiqué au Japon, faire le Gaman, c’est garder le sourire dans l’adversité pour ne pas impacter négativement son entourage. Ainsi, un groupe de personnes qui appliquent le Gaman reste particulièrement soudé et fort, même dans la tourmente.

Enfin, Omotenashi signifie bienveillance, sens de l’hospitalité, esprit d’accueil.

Dimanche dernier, j’ai invité un ami à la célébration de 11h 15. En sortant, il était heureux de la messe. Je vous le traduis en japonais : il m’a dit qu’on sentait l’Omotenashi à Saint-Merry. Merci à tous !

Xavier D.

Billet du dimanche 12 novembre 2017

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *