Schumann l’oiseau prophète

images-3Concert – lecture

Jeudi 31 mars 2016 Eglise Saint-Merri

Pièces pour piano de Robert Schumann Piano : Paulo Meirelles

Extraits de sa correspondance Adaptation et Lecture : Sophie Lannaynn

Robert Schumann nait le 8 juin 1810 à Zwickau en Saxe dans une Allemagne en pleine effusion romantique.
Son père est libraire, éditeur et écrivain. Dès 6 ans, Robert partage son temps entre livres et piano et révèle de grands dons musicaux.

Après la mort de son père, il étudie le droit à Leipzig et fréquente alors les sociétés musicales et philosophiques de la ville. Il y rencontre Frederich Wieck, professeur de piano ambitieux, inventeur d’une nouvelle méthode d’apprentissage. Ce dernier forme sa fille Clara, née en 1819, pour être une des enfants prodiges de son temps. En 1830, Schumann approche Paganini. Cette rencontre provoque en lui le désir ardent de devenir lui-même un virtuose. Il décide de se vouer à la musique et d’étudier auprès de Wieck.

Peu de temps après, il se plaint d’une paralysie de la main droite – probablement due à un appareil de son invention pour augmenter sa dextérité. Il est alors contraint d’abandonner la carrière de virtuose. Désormais Schumann se consacre exclusivement à la composition.

En 1834, il lance la revue « Neue Zeitschrift für Musik ».
Les Compagnons de David y écrivent des articles et critiques sur la nouvelle génération de musiciens. On y retrouve ainsi Frederich Wieck (Maître Raro), sa fille Clara (Zelia ou Chiarina), Félix Mendelssohn (Felix Meritis) et Schumann lui-même dédoublé en Eusébius, rêveur introverti et Florestan, passionné et combatif.

A partir de 1835, une idylle nait entre Clara et Robert. En 1837, Robert demande officiellement la main de Clara et essuie un refus catégorique. Commencera alors une longue période pendant laquelle les deux amoureux useront de subterfuges pour correspondre et réussir enfin, après un recours en justice contre la volonté du père de Clara, à se marier en septembre 1840.

Le couple s’installe à Leipzig. Robert Schumann enseigne au conservatoire de Leipzig, créé par son ami Félix Mendelssohn. Clara s’occupe du foyer, n’a guère de temps pour composer et réduit son activité de concertiste.
Cependant la santé de Robert s’altère. Il est sujet à des phobies, des crises d’angoisse, des vertiges de plus en plus fréquents et ses tendances à l’hypocondrie et à la dépression sont accentuées.

Le couple décide de s’installer à Dresde en espérant qu’un dépaysement réglera les troubles de santé du compositeur. C’est une période de relative accalmie.
En 1850, Robert Schumann accepte la position prestigieuse de chef d’orchestre et les Schumann partent pour Düsseldorf.
Cependant, les troubles mentaux du grand compositeur s’aggravent jusqu’à sa tentative de suicide dans le Rhin. Peu de temps après, il est conduit à l’asile d’Endenich, près de Bonn, d’où il ne sortira plus jusqu’à sa mort le 29 juillet 1856.

Robert Schumann a composé tous les genres : musique pour piano, liede, musique symphonique, musique de chambre, musique concertante et œuvres dramatiques.
Il réhabilite la poésie en musique qu’il soutient par une écriture pianistique originale, très symphonique.

Interprète des états sublimes de l’âme et du cœur, tels que les exaltait le romantisme, Robert Schumann vécut sur le seul plan de l’intériorité et fit de son œuvre une longue confession.

Un duo sur scène pour faire découvrir la vie passionnée et tourmentée de Robert Schumann.

Robert Schumann est un compositeur de l’introspection et de l’intime. La dualité de l’artiste – à la fois exalté et fougueux mais aussi rêveur romantique – s’incarne dans sa musique et dans les nombreuses lettres et textes qu’il a écrits.

Ils nous révèlent un être à la personnalité complexe. Cultivé, ouvert aux idées très nouvelles, son discours est à la fois ardent, sensible et exigeant. Au fil de la lecture, l’homme se renferme, se verrouille. Des voix intérieures le dévorent et la musique seule peut rendre compte de l’inexprimable.

Les textes et extraits de la correspondances sont issus de :

Lettres choisies, Bibliothèque Nationale de France
Robert et Clara Schumann, Journal intime, Editions Buchet Chastel Lettres d’amour Robert et Clara Schumann, Editions Buchet Chastel Ecrits divers sur la musique Robert Schumann, Editions L’harmattan

Les pièces interprétées sont issues de :

Papillon , Davidsbündlertänze,  Carnaval , Phantasiestücke,  Scènes d’enfants,  Kreisleriana,  Waldszenen,  Albumblatter.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *