Sillons d’exil

Notre terre serait-elle devenue /  Sillons d’exil / qui se creusent chaque jour ? Un poème de Jacqueline Casaubon

Sur les chemins de l’exil
un long cortège
d’hommes de femme et d’enfants
partis de chez eux ailleurs,
devenu nulle part.
Leur pays inconnu,
toujours a l’horizon
invisible.
Ils n’ont plus rien
ils ne sont plus rien.
Notre terre serait-elle devenue
Sillons d’exil
qui se creusent chaque jour ?

Jacqueline Casaubon
Janvier 2017

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *