Souvenirs de l’absence. Interview de Cécile Borne

Artiste bretonne, Cécile Borne ramasse des résidus délaissés venus de la mer, les amidonne, les repasse et les installe. Nous l’avons interviewée à l’occasion de son exposition à Saint-Merry

« Mu(e)s ». Exposition de Cécile Borne, du 7 au 28 juin, à Saint-Merry

Artiste bretonne, Cécile Borne ramasse des résidus délaissés venus de la mer, les amidonne, les repasse et les installe.
Nous l’avons interviewée à l’occasion de son exposition à Saint-Merry.

Lire aussi l’article publié par Voir et Dire

Interview de Cécile Borne sur l’exposition « Mu(e)s », du 7 au 28 juin à Saint-Merry.
Une vidéo de www.saintmerry.org sur Vimeo.

« Ce qui touche à l’humain n’est-il pas sacré ? » par Jacqueline Casaubon

L’exposition de Cécile Borne fait écho à ce que j’ai entendu ce dimanche de Pentecôte à Saint-Merry
« Aller les chercher là où ils sont et écouter ce que leur souffle l’Esprit de Dieu »,
Homélie de Jacques Mérienne

Cécile Borne arpente les rivages de sa Bretagne, elle y fait d’étranges rencontres. Elle les découvre alors que beaucoup passent sans faire attention.
Elle ramasse des bouts d’étoffes, râpés, dénaturés qui ont été déposés là par les marées. Grâce à son talent, elle les fait revivre, elle les rend à eux-mêmes, avec attention. Elle les respecte. Ce qui touche à l’humain n’est-il pas sacré ?

Ces morceaux de vêtements vidés de leur contenu sont habités par une forte présence.
A qui appartenaient ces habits ? A des personnes de pays lointains, ou tout bonnement à des marins d’un port voisin. ? Que s’était-il passé, un naufrage, un tsunami ? Ou bien à l’usage devenus chiffons de rien du tout on s’en était, un jour, débarrassés …

Il me plait d’écouter ce que leur absente présence peut nous dire. Cette exposition porte une espérance celui de la vie plus forte que la mort. Elle me laisse songeuse, libre.

Elle m’invite à aller sur des rivages, autres que les miens connus, pour aller chercher sur place ceux qui ont reçu comme nous l’Esprit de Dieu. Ils ont, j’en suis convaincue, beaucoup de choses à nous apprendre.

Merci à Cécile Borne pour cette belle exposition, une émotion pour le regard, un moment pour s’interroger… Son accueil est des plus chaleureux, j’ai été heureuse de la rencontrer et je ne suis pas la seule.

Jacqueline Casaubon
9 juin 2014

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *