Synode. Joyeuse pagaille

P1140392Une Église vivante est une Église qui bouge, qui discute, qui suscite le débat : c’est la « pagaille » souhaitée par le Pape François aux jeunes de Rio. Joyeuse pagaille. Car l’Église n’est pas un Musée ou une Bibliothèque comme celle de St-Gall, en Suisse, dans laquelle on entre sans chaussures, pantoufles aux pieds, pour ne pas abîmer le silence des lieux.
Elle n’est pas non plus une assemblée de vieux célibataires, mine grise et humeur noire. Car elle est un peuple en marche.

S’il fallait une nouvelle preuve, le débat autour des sujets qui seront évoqués lors du prochain synode sur la famille en a donné une. Et de taille. Car un peu partout, d’une façon souvent spontanée, ont fleuri les débats.

Certes, ce sera très difficile, voire impossible, d’arriver à une synthèse des opinions exprimées par les uns et par les autres, car le questionnaire envoyé aux évêques n’était pas conçu pour cela (et, disons-le, il était plutôt mal fichu). Néanmoins l’événement est là : pour la première fois, depuis le Concile, le Peuple de Dieu a eu la parole pour une enquête si large et aux questions si importantes, comme celles sur la famille. Et pour la première fois — sous l’impulsion du pape François – les évêques pourront travailler à partir d’un éventail très large d’expériences, d’opinions, de propositions.

Vous trouverez ici un aperçu de nos réponses au questionnaire romain que Jacques Mérienne a rédigé au nom de l’Équipe pastorale. Et vous pourrez télécharger en pdf la compilation exhaustive.
Ainsi que des notes du groupe de travail sur le thème du « sacrement ».

Ici la lecture que de l’événement mini-synode nous propose Daniel Duigou.

Tags from the story
, , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *