arts visuels

Echos du Collège des arts visuels par un de ses membres

Récemment, deux d’entre nous s’interrogeaient non sans pointe d’humour lors de l’exposition de Dominique Renson sur ceci : dans une église, saint Merry, au moment de Pâques, des visages à fleur d’émotions entièrement humaines, rien qu’humaines, et dans une galerie parisienne, au même moment, un artiste « chrétien » exposant des scènes bibliques : y aurait-il erreur de choix de lieu  de destination? Ne serait-ce pas l’ordre inverse qui irait de soi ? N’étant pas mandatée par le collège, les propos qui suivent sont librement subjectifs.