Bible

Melkisedeq. Illustre inconnu

Qui sont-ils, ces marginaux, ces excentriques qui peuplent de nombreuses pages de la Bible, ces figurants qui ne servent pas pour une retraite en bonne forme, ceux dont la méditation donne des fous rires ou des cauchemars et qui pourtant jouent un rôle essentiel dans le développement du récit ?
Premier épisode de notre série biblique avec Melkisedeq, l’ancêtre des illustres inconnus.
Par Jesús Asurmendi

Chemin de la rencontre

Le Cantique des cantiques nous parle de l’amour que Dieu a pour nous, de l’amour que nous avons pour lui. Il nous appartient d’éveiller cet amour. Durant ces jours difficiles, Élisabeth Smadja nous propose une méditation sur ce livre que le canon biblique situe parmi les « Écrits », entre Job et Ruth.

Messe de l’Epiphanie à Fleury-Merogis

Une résonnance de la messe du 5 janvier à Fleury-Mérogis, où nous avons remis aux détenus du D2 les cartes de vœux préparées à leur intention par la communauté.

Ils nous adressent les  « vœux du D2 au monde », véritable crèche offerte à nos yeux pendant la célébration, et un grand merci transmis dans le message de l’aumônerie.

Lettres à Paul de Tarse

« Sur Paul de Tarse, les avis divergent. Tantôt précurseur génial à l’inventivité inouïe, pourfendeur des identités fermées et des communautarismes : celui sans qui le christianisme serait sans doute devenu une secte. Et tantôt fanatique, misogyne, antisémite, doctrinaire, Père-la-morale… Bref, l’homme de tous les scandales ! »
Pour faire la part des choses et aller à la rencontre neuve de son énigme, Claude Plettner, journaliste, écrivain et théologienne, a choisi de lui écrire (« Lettres à Paul de Tarse », éditions du Cerf, Paris). Nous en parlerons avec elle lors de notre rencontre « Parler la bouche pleine » à Saint-Merry, dimanche 6 mai, après la Messe de 11 h 15.

La Bible par l’hébreu : « Les Dix Paroles »

La Bible par l’hébreu : « Les Dix Paroles »

La démarche d’Elisabeth Smadja part des mots de la Bible dans leur langue d’origine : l’hébreu. Elle ouvre à de multiples sens permettant de nouvelles lectures. Cette année, trois sujets sont explorés : les Dix Paroles, le Notre Père, les Béatitudes.

L’HORREUR

« Impossible de trouver les mots, d’articuler une phrase sous le choc. Ce n’est que le lendemain, et après, que l’on peut commencer à prendre de la distance, à réfléchir, à situer les événements les uns par rapport aux autres, pour trouver un sens ».
La réflexion de Daniel Duigou, après l’assassinat du père Jacques Hamel par deux jeunes terroristes à Saint-Étienne-du-Rouvray, près de Rouen.

Vous avez dit Slunchs… de la Parole ?

Cette Parole, lue, interprétée, dialoguée, ” vivante”, déconstruit les images figées et participe d’une remise en route, intime et commune, par le questionnement pluriel. Le Slunch de la Parole instaure une sorte de corps à corps avec le texte, une écoute et une interrogation mutuelle entre lecteurs, sans prétendre établir une ”vérité” ultime du texte… qui fermerait le texte.

Atelier biblique : Pardon et réconciliation

Quelques textes du livre de la Genèse offrent une trame narrative très riche touchant le pardon et la réconciliation et, en conséquence, pointent les causes des conflits et les processus qui mènent à leurs dénouements. Des incontournables apparaissent qui semblent aussi valables pour ces récits que pour tout autre conflit. Ils deviennent ainsi exemplaires, paradigmatiques.

Les slunchs de la Bible

Un « slunch », c’est un brunch du soir… Les « Slunchs de la Bible », ce ne sont donc pas des conférences, des cours, des ateliers, un enseignement, une formation… C’est un moment de partage, au cours duquel on parle et on mange. Un moment ou la parole circule, s’échange, et dont le « plat principal », c’est la Parole biblique.
À partir de mercredi 16 septembre, dans la salle blanche de Saint-Merry

Juditha triumphans. Un oratorio de Vivaldi pour le 40e anniversaire du Cphb

Le combat de la liberté contre le pouvoir. Voici le sujet de « Juditha triumphans », l’oratorio de Vivaldi inspiré par l’histoire biblique de Judith et Holophernes.
C’est par cette œuvre – interprétée et mise en scène par Camille Fritsch et Léopold Laforge – que nous avons choisi de fêter le 40e anniversaire du Centre Pastoral Halles-Beaubourg.
Rendez-vous le 8, 9 et 10 octobre, à Saint-Merry

UN NUAGE COMME TAPIS

Un temps épuisé, le petit livre d’Erri De Luca Un nuage comme tapis (Una Nuvola come tappeto, 1991 pour l’édition italienne, 1996 pour la traduction française de Danièle Valin) vient enfin d’être réédité en Folio-Gallimard pour une poignée d’euros. C’est un nouveau coup de cœur que Jean Verrier souhaite faire partager.