Camille Henrot

Camille Henrot. « Saturday »

Au Palais de Tokyo, « Days are dogs », la grande exposition centrée sur une seule artiste, débute par un film fulgurant sur la manière dont des groupes humains vivent aujourd’hui le besoin d’intériorité et sur les réponses qu’y apportent les religions. Le décalage avec ce qui se pratique à Saint-Merry est déconcertant, donc à analyser.
Chronique de Jean Deuzèmes