catholicisme

Les églises vides : un signe et un défi

« En temps de catastrophes, je ne vois pas Dieu comme un metteur en scène de mauvaise humeur, assis confortablement dans les coulisses des événements de notre monde.
Quant aux églises vides, ne seraient-elles pas le signe de ce qui advient déjà dans de nombreux pays et qui risque de se généraliser si nous ne poursuivons pas le mouvement de réforme entrepris par le pape François ? »
L’analyse de Tomáš Halík, théologien et philosophe tchèque, qui a été conseiller du président Vaclav Havel.

Mes bien chères sœurs

J’ai lu, avec crainte et tremblement, une enquête dans Le Monde, annoncée en une par le titre racoleur « Des catholiques veulent rendre à l’Église sa virilité » et développée…

TOUJOURS CATHOLIQUES ET FRANÇAIS ?

« Après la primaire à droite et la victoire de l’ancien député de la Sarthe, les journalistes de tous bords ont commencé à décliner l’identité catholique sans avoir peur du ridicule ». Mais « est-ce vraiment le “vote catho” qui a propulsé en tête Monsieur Nobody au prétexte qu’il était religieusement propre sur lui ? D’ailleurs qui sont les cathos qui s’identifient au vote catho ? »
La chronique d’Alain Cabantous